AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
l'aventure #LOVEISLOVE s'arrête là, le forum ferme ses portes

Partagez | 
 

 Party hard and fly - Charlie Keane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Party hard and fly - Charlie Keane   Lun 5 Déc - 21:37

Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne
Un de ses amis avait organisé une grande « teuf » chez lui pour son anniversaire ! Teuf décrivait indéniablement l’esprit de la soirée, alcool à flots et volonté, musique à fond, un grand, luxueux appartement au dernier étage d’un bâtiment et sa terrasse de toi privatisée. L’ensemble était bondé de personnes joyeuses dès la première heure, criant, riant, s’amusant à en réveiller tous les voisins et la police du quartier. Rien de tranquille ou familial, c’était plutôt digne d’une soirée étudiante quoique la moyenne d’âge se trouvait légèrement supérieure. Les motivations étaient les mêmes pourtant, s’amuser si possible avec le plus d’alcool. Dwayne s’était installé sur la terrasse du toit évidement avec plusieurs amis. Il avait besoin de fumer. C’était sa drogue, le gout sec, chaud et fumé du tabac dans sa gorge, le simple geste et la chaleur au bout de ses doigts apaisait son esprit. La conversation était légère portant souvent en dessous de la ceinture. Militaires ! On pouvait penser que la présence des femmes, petites amies, sœurs, et même la famille de l’hôte affinerait la discussion de ces hommes, mais non. Dwayne riait avec eux, bière dans une main, cigarette dans l’autre, délicieux mélange, il participait gaiement à la conversation affichant ce sourire dont il se parait comme d’un masque. La futilité divertissait son esprit, c’était vulgaire, bas, mais cela lui ôtait la nécessité de penser, de réfléchir, se concentrer sur leur bêtise lui assurait une bonne soirée. Il pouvait fuir ses démons, ses souvenirs en les écoutant et même son obsession pour son portable et les messages de Ceallagh. Des gens arrivait encore à la soirée, pourtant les premiers arrivés commençaient déjà à être éméché, personne ne les avaient attendu. Cigarette et bière fini, Dwayne se décida pour une petite expédition dans l’appartement pour refaire le plein de boisson. Il descendit l’escalier et nota la différence de température, malgré l’espace, la chaleur émanant du nombre ne pouvait être égalé que par la brulure d la cigarette sur le bout de ses doigts dans l’air frais et hivernal de Belfast. Il semblait que la pièce était plus remplie que lorsqu’il était monté sur le toit pour fumé. En s’approchant du buffet, il remarqua une tête connue parmi la foule, un camarade d’arme dont l’unité avait reçu un sort terrible. Il l’avait appris il y a seulement quelque mois, à son retour en Irlande. Il lui fit un grand signe de la main, à sa manière et se dirigea vers lui. « Charlie ! Mon italien préféré ! »S’exclama t’il en lui souriant franchement, se sentant uni d’un lien invisible avec tout camarade de galère. « Comment vas-tu ? Je ne pensais pas te voir ici ! Ca me fait plaisir ! »  Dwayne le pensait sincèrement.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Lun 5 Déc - 23:13


Dwayne & Charlie

Tu étais invité à une soirée pour un anniversaire. Un ami avec qui tu avais encore contact, ce qui était un peu étonnant vu ta vie sociale actuelle que tu délaisse pas mal. Pourtant, tu étais étonné du nombre de personne que tu connaissais parmi les invités et aussi le nombre de rencontre que tu venais de faire. C'était étrangement facile pour toi, t'avais l'impression de retrouver la personne que tu étais avant ces derniers mois, et ça te faisais du bien. Pour le moment.
Tu avais délaissé le groupe auquel tu as été convié pour discuter afin de monter sur la terrasse pour fumer. Et tu pensais à tout ça, à cette soirée, à ce que ta vie devenait. Ça te donnerais presque envie de te battre contre tes démons. Mais tu sais qu'ils sont encrés en toi et qu'ils sont invincibles. Ils te pourriront toute ta vie.

Ta main s'égare sur ta poche pour en tâter le contenu. Tu as bien envie de passer à la vitesse supérieur. Tu écrase ton mégo et redescend dans l'appartement, luxueux soit-dit en passant, pour aller te chercher à boire et potentiellement te trouver une endroit discret, tranquille et silencieux. Sauf que tu es coupé dans ton idée par un grand signe de la main dans ta direction. « Dwayne. » Tu souris en le voyant ici. Tu lui donnes une accolade amicale, ça te fait du bien de voir sa tête, et ça ne t'étonne pas de voir que vous avez des amis communs, à Belfast, on fini par connaître du monde, dans l'armée, on fini par avoir les mêmes fréquentations. « En même temps il me semble être le seul italien que tu connaisses. Et demi-italien s'il te plaît, je suis Irlandais quand même. » Il a toujours aimé te taquiner sur tes origines, mais tu ne te plains pas, tu lui rends bien la pareille en lui lançant des piques bien cinglantes. « Ça va très bien et toi ? A vrai dire, moi non plus je ne pensais pas venir ici, la foule, le monde, c'est pas évident pour moi mais... » Tu hausses les épaules pour lui faire comprendre que tu supporte mal les endroits bondés de monde depuis quelques temps. Mais que finalement, tu essaies de passer outre, parfois.

Et puis, il faut dire qu'aujourd'hui est un bon jour, tu as beaucoup souris, rigolé, chose qui ne t'étais pas arrivé depuis une semaine vu que tu avais passé la semaine entière au fond de ton lit. Encore. « J'étais plutôt de bonne humeur aujourd'hui et sur un petit nuage alors me voilà ! » Tu te montres avec tes mains. Décapsulant ta canette pour en avaler les premières gorgées, tu tapotes ta poche où se trouve la clef du paradis. C'était ton objectif après cette bière, ou pendant, mais Dwayne t'a interrompu et t’allait pas lui dire d'aller se faire voir, tu l'apprécie, et il faut que tu arrêtes de bousiller toutes tes relations amicales. T'es déjà bien assez seul en ce moment. D'où ta présence ce soir, te sociabiliser. « Alors quoi de beau pour toi ? » Depuis combien de temps tu n'avais pas eût de ses nouvelles? Bien trop longtemps il te semble. M'enfin, tu en as eût de Ceallagh il y a peu alors ce n'est pas comme si tu avais totalement coupé les ponts avec tes collègues, t'as juste plus beaucoup de collègues dont tu sois proche puisque ton unité à été entièrement mise six pieds sous terre ou alors dans un coma artificiel. « La base n'est pas trop calme sans moi pour t'occuper ? » Tu poses ta main sur son épaule pour l'éloigner du groupe de mecs qui était devenu bruyant au point de ne plus pouvoir vous entendre parler. Et aussi parce que cela te vrilles les oreilles et que si tu restes trop longtemps à écouter ce son, tu pourrais vite péter un plomb.
« A moins que tu es trouvé un p'tit nouveau à emmerder toute la sainte journée ? » Un rappel de ce qu'était votre quotidien quand vous étiez en postes aux mêmes endroits te fais rire et t'amuse. Ce 'était pas directement ton supérieur du coup tu sentais que tu pouvais plus facilement être familier avec pendant les pauses ou les permissions. Même si tu t'entends très bien avec Ceallagh, tu lui voue un respect et une admiration sans borne qui fait que tu n'agiras pas vraiment pareil. Tout du moins pour le moment. Parce que vous devez encore vous apprivoiser.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Sam 10 Déc - 0:45

Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne
Le jeune homme était de bonne humeur, son esprit était à la fête si bien que se limiter à deux bières ne semblait pas nécessaire. Non, il voulait se libérer se laisser porter par l’ambiance générale, boire pour une fois plus que de raison et planer un peu grâce aux effet de l’alcool, s’amuser. La présence de Charlie à la soirée lui assura une occasion de plus de le faire. Il s’adressa à celui-ci par de grand signe, le surnommant son italien préféré même si comme celui-ci le lui fit remarqué, il n’en connaissait pas d’autre pas vraiment. « J’en ai eu un ou deux dans mon lit, mais tu es le seul que je connaisse vraiment en effet. Donc je dis vrai. » Il s’amusait depuis toujours à le taquiner, malgré son grade, il acceptait les piques que lui lançaient le garçon. C’était de bonne guerre et il avait toujours gardé une relation amicale, tant que le respect et la discipline était maintenu avec ses subordonnés. Charlie n’avait jamais vraiment été dans son unité, donc ils avaient le loisir de s’ennuyer amicalement. Le jeune homme assura aller bien, peut être de la même façon que Dwayne l’assurait lui aussi à quiconque, mais il avait l’air plutôt bien même s’il lui fit comprendre qu’il ne supportait pas trop la foule et les lieux bondés comme cet appartement. Dwayne fit un sourire en coin, il lui arrivait souvent de vouloir être seul dans la foule et inversement. Le petit soldat était de bon humeur alors il était venu. « Tu as eu bien raison ! J’aurais été déçu de ne pas te voir…quoique je n’aurais pas su ce que je loupais. » plaisanta t’il.

Il lui demanda des nouvelles de son côté, il ne s’était pas vu depuis bien longtemps, ne l’avait guère tenu au nouvelle, d’abord séparé puis luttant chacun pour reprendre leur vie, du moins il supposait. « Je vais bien, j’ai repris le travail à la base. Pas à plein temps. Je peux aller à des soirées comme ca ! » Comme s’il avait besoin d’une excuse pour être là, c’était juste l’anniversaire d’un ami. Charlie lui demanda des nouvelles de la base, lui demandant si c’était plus calme maintenant qu’il n’y avait plus le jeune semi-italien. Calme, la base lui parait oui, mais peut être parce qu’il n’y a pas l’écho des batailles et le silence lourd et plus troublant encore du désert syrien. « Si, la base est super calme. » Il suit le plus jeune et se déplace un peu pour s’éloigner du bruit d’un groupe de mec. « Je crois que tu viens de mettre le doigt sur la raison, tu n’es plus là ! Et personne ne peut te remplacer voyons ! » ajouta t’il, il n’avait pas chercher parmi les nouveaux. « Soit honoré, c’était un privilège spécial que je te faisais! » affirma t’il avec humour. « J’espère que tu en as conscience. » En réalité, il n’avait même pas cherché à tisser ce genre de lien avec un autre, il pouvait reprendre des recrue sur la discipline, mais n’avait pas cette relation taquine comme il l’avait connu avec son ami ici présent. « Il y a beaucoup de nouvelle tête mais l’ambiance a changé, ou bien c’est peut être juste moi.» Plus certainement cette deuxième option. Il n’avait pas vraiment besoin d’en dire plus, Charlie saurait surement le comprendre.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Dim 11 Déc - 17:59

 
Dwayne & Charlie

T'es content de savoir que Dwayne est toujours présent à Belfast et qu'il n'est pour le moment pas prêt à repartir en mission, ou du moins il n'y fait pas cas. « Heureusement pour toi que c'est pas à plein temps, ça t'évite de te taper des remarques désobligeantes de tes cadets qui se moquent de ta gueule de bois. » Tu ris en imaginant la situation. Te demandant comment ça se passerait dans les cas là et le fait que tu adorerais être présent si jamais cela se réalisait un jour. Pas pour l'humilier, juste pour t'amuser. Tu poses une main sur ton cœur et tu papillonnes des yeux en penchant la tête. « Je savais que tu m'aimais. Mais tu sais très bien qu'un amour est impossible entre nous darling, tu es bien trop vieux, bientôt tu n'auras plus de si bonnes performances pour me satisfaire. » Tu finis avec une grimace tout en le jaugeant de haut en bas. Tu secoues la tête avec un air dramatique. Tu as toujours aimé le chercher avec des petites piques, tout comme il le fait également avec toi. Mais au fond, tu te sens honoré qu'il agisse ainsi que avec toi à la base, que tu sois aussi proche de lui pour qu'il te considère comme un ami.

Tu renifles avec amusement à sa remarque. Comme s'il ne semblait pas remarquer toutes les perches qu'il te tend ce soir. Et encore, tu n'as pas relever plus tôt qu'il semblait prendre plaisir à connaître les italiens plus profondément et que ce soit ton demi-sang qui fait que tu ne sois pas passé par cette case. « C'est vrai, ça doit être toi. Bientôt la trentaine, tu n'es plus dans le coup pour suivre les p'tits jeunes dans mon genre. »
Tu passes plusieurs fois ta langue sur tes lèvres en regardant tout autour de toi. Tu aimerais faire autre chose, tu voudrais pouvoir t'éloigner mais t usais que Dwayne te posera des questions si tu pars comme ça dans une autre pièce. Alors tu trouves l'excuse la plus bidon qui soit. « Bon, tu peux m'excuser mais... J'ai deux-trois petites choses à faire dans un endroit où tu peux pas aller pour moi. » Tu souris et t'éloigne de quelques pas avant de montrer ta direction du pouce, montrant que c'est un besoin plutôt urgent. Tu sais qu'il marchera et que dans deux minutes il sera partit voir d'autres amis pour discuter et t'oublieras jusqu'à ce que tu revienne dans la salle. « Je reviens. » Tu donnes une tape sur son épaule alors que ton autre main se referme sur ta poche. Tu déposes ta canette vide à un endroit avant d'en prendre une nouvelle pleine et te diriger à l'intérieur de l'appartement. Tu trouves facilement le couloir menant aux chambres et en trouve une miraculeusement vide de toute personne entrain de s'accoupler.

Tu t'assieds sur le lit en soupirant. Il était moins une avant que les signes de manques ne fassent trop ressentir et que tu commence à trépigner sur place. Tu bois quelques gorgées de bière avant de débarrasser la table de nuit pour poser un sachet qui sors de ta poche. Tu souris en voyant la poudre blanche glisser sur le bois alors que tu formes deux lignes parfaites.
Une fois faites, tu te penches au-dessus, bloquant une narine en appuyant avec ton doit, fermant les yeux tout en inspirant fortement la délicate drogue qui va te mener dans un état de béatitude total. Une fois la première ligne inspirée, tu te redresses en gémissant de bonheur. Tu souris en faisant de même avec la deuxième qui te donne des frissons.

La poudre coule doucement dans ton organisme alors que tu te laisses tomber en arrière sur le lit. Tu es tellement bien là et maintenant. La coke prend possession de toi avec lenteur. Tu n'en as pas encore assez pour être bien. Ce n'est pas assez bon pour toi, pas encore assez jouissif. En te redressant, tu choisis cette fois de faire trois lignes. Tu veux être sur ce petit nuage, tu veux être extatique, tu veux être au septième ciel. Tu veux cet orgasme que la drogue te donnes mieux que la plupart des nanas qui sont de plus en plus sans saveur pour toi.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Ven 16 Déc - 15:13

Dwayne Pawelin a écrit:
Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne

Dwayne constatait avec plaisir que sa relation avec Charlie n’avait pas changé, qu’ils avaient gardé cette amitié taquine qu’ils se réservaient à la base quand ils y étaient tous les deux. Encore une fois, ca lui paraissait aussi étrange que naturel. Aucun nouveau n’avait droit au même traitement de faveur que cet homme en face de lui, il ne restait d’ailleurs guère de ses amis, ou même de ses hommes, à la caserne, la plupart était soit en mission ailleurs, soit déjà épuisé de leur service. Dwayne le remarquait tous les jours, plus de tête absente et plus d’inconnue et leur compagnie ne lui était pas aussi agréable. Le fossé ne semblait pas si énorme avec Charlie même s’il était bien plus jeune que lui. Fait que celui-ci ne se privait jamais de lui rappeler. « Je ne suis pas si vieux ! Au contraire, j’ai plus d’experience pour être performant ! » Il rit amusé, ses propos pouvaient être tendancieux mais ils avaient toujours échangé sur ce ton. Dwayne estimait amicalement charlie, mais ses mots n’était il pas réel, c’était assurément un privilège qu’il lui faisait ! D’ailleur personne n’y avait plus droit, quoique qu’ils s’accordèrent pour dire que cela devait être du à Dwayne lui-même. « Bien sur que je ferai l’affaire avec des jeune de ton genre ! Trente ans, c’est le bel âge ! Mais les nouvelles recrues ont l’air de plus en plus petites, c’est vrai ! » Il remarquait que Charlie était agité, son regard fuyait autour de lui et cette attitude l’intriguait. Bien vite, son cadet lui expliqua qu’il avait un endroit ou il devait se rendre et Dwayne sourit. « Oh ! Bien sur, vas y ! » Permission bien inutile, il n’allait pas le retenir comprenant comme tout homme le besoin. Il se souvint qu’il était lui-même parti chercher une bière avant de rencontrer Charlie.

Il le laissa partir vers l’étage puis se fraya un chemin vers le bar auprès duquel il ne se préoccuperait plus du jeune homme en se plongeant dans une discussion avec d’autre connaissance. Dwayne l’avait oublié, même s’il avait dit qu’il reviendrait, la soirée était si bondée que se retrouver n’était pas évident. Le jeune homme était plongé dans une discussion auprès du bar en buvant une nouvelle bière et il s’amusait bien, jusqu’à ce que la fourberie de la boisson se fasse ressentir. Il était loin d’être éméché mais une nécessité s’imposait à lui et il pris donc congé de ses interlocuteurs pour se diriger vers l’étage. Le couloir était plus grand qu’il ne l’imaginait et il se sentit légèrement désorienté, n’ayant pas d’idée derrière laquelle de ses portes fermées se trouvait la salle de bain. Il en ouvrit une au hasard, malgré la probabilité de trouver des personnes dans une position intime. Ce n’était pas le cas de celle-ci, heureusement. Il n’y avait qu’un homme penché sur une table de chevet. Dwayne s’apprêtait à refermer la porte quand il réalisa qui était la silhouette. « Charlie ! » dit il en rentrant dans la pièce, inquiet. « Qu’est ce que tu fais ici tout seul ? » Il le savait sujet à des crises d’angoisses, peut être avait il eut besoin juste de solitude. Son regard parcourut la salle à la recherche d’indice et il n’eut pas à chercher loin la raison pour laquelle il était penché sur cette table comme il aperçu une poudre blanche. Il comprit immédiatement et son sang ne fit qu’un tour. La colère le gagna instantanément. Il l’attrapa violemment par le col en s’exclamant !«Putain Charlie! Vraiment? De la drogue ! Qu’est ce que tu fous avec cette merde ? Tu crois vraiment que t’as besoin de cette cochonnerie ! T’as l’air mieux avec du blanc sur le pif ! »

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Ven 16 Déc - 23:06

 
Dwayne & Charlie

Tu te penchais au-dessus de tes rails de cocaïne en frissonnant d'avance de ce plaisir qui allait encore plus inonder tes sens. Pourtant, à peine tu commences à inspirer la poudre blanche que la porte s'ouvre rapidement. Sûrement un mec qui veut cuver tranquillement sur un lit ou qui cherchait quelque chose. Tu n'as pas le temps de regarder ou de continuer ton action que ton prénom résonne dans le silence de la chambre. Tu sursautes en reconnaissant la voix de ton ami présent à la fête et tu te redresses brusquement, cognant dans la table de nuit où était déposée ta drogue. « Dwayne, je... »
Tu recules alors que le miliaire te rejoint en quelque pas et tu peux voir un air furieux dans ses yeux. Il ne doit pas vraiment aimer le spectacle, comme bon nombre de tes camarades qui réagiraient de la même façon. Tu sens le mur se rapprocher dans ton dos et tu vois les mains de ton ami se refermer sur ton col pour t'y plaquer violemment et avec force.
« Je... » Tu attrapes ses poignets dans un réflexe de défense que tu sais inutile. Dwayne est plus fort que toi. Tu sens que tes pieds touchent pas le sol et tu paniques. Parce que tu peux pas faire autre chose, t'es pas assez rationnel à cet instant pour mettre en pratique des techniques de dégagement que tu as appris. « Lâche-moi Dwayne, tu me fais mal. » Ses mains tiennent fortement ton col et ça commence à te faire mal. Aucun doute que tu vas avoir des marques rouges que tu vas devoir cacher pendant quelques jours. Tu finis par le faire lâcher, à moins que ce ne soit lui qui te lâche volontairement. Tu atterris durement au sol et te retiens au mur dans ton dos pour ne pas tomber à quatre pattes.

Tu grognes en te remettant droit. Manquait plus que ça, que Dwayne soit au courant. Tu te doutais bien que ça allait pas lui plaire, comme ça ne plaît pas à la majorité des personnes. « C'est pas tes oignons. Et oui, j'en ais besoin, bien plus que tu ne le penses ! » Et cela ne le serait jamais. Tu allais t'en assurer. Tu lui fais face en te dressant de toute ta hauteur, alors que c'est inutile, il est un peu plus grand que toi, plus carré et plus fort. Il peut t'étaler d'un simple revers de la main. Alors que toi tu peinerais à l faire tomber au sol. Et pourtant, t'es pas non plus faible de ce côté là. « T'es ni mon père, ni mon frère. » Déjà le premier était mort, et les deuxièmes, l'un n'est pas au courant et l'autre tu l'empêche de te parler de ce sujet. Et puis, Dwayne est ton ami, pas de ta famille, tu ne veux pas qu'il s'occupe de ce qu'il ne le regarde pas. Après tout, tu ne t'occupe pas de sa vie en privée non plus.
Mais tu sais que tes pensées actuelles sont fausses, parce que Dwayne est ton ami et même si tu n'étais pas de son unité, l'armée est devenue ta famille, surtout certaines personnes. Dont Dwayne, Ceallagh, ton ami mort au combat et quelques autres qui sont plus ou moins encore en vie.

Tu regardes la table de nuit et te penche dessus, dans la brusquerie des mouvements, les lignes ont bougées, une partie de la poudre s'est étalée et une autre s'est retrouvée entremêlée dans les rainures du plancher. « Bordel... Regarde-moi ce gâchis ! Putain... » Bon après, tu en avais encore, mais les lignes là étaient parfaites et tu venais quand même de perdre une partie de ta consommation de ce soir. Tu allais sûrement devoir rencontrer ton dealer plus tôt que prévu si ça continuait comme ça. Tu refais consciencieusement et rapidement deux lignes, et encore, pas tout à fait. Tu sens la nervosité et le stress te gagner. Tu as besoin de cette drogue dans ton sang maintenant, tu l'as trop attendue de toute la soirée, tu l'as trop voulue et tu as besoin de ses effets jouissifs dans ton corps pour te sentir bien, pour aller bien, pour ne plus souffrir comme tu souffres chaque jours.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Ven 6 Jan - 17:03

Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne
 Le sang lui montait à la tête, son cœur battait sur ses tempes, la colère l’avait envahi dès qu’il eut comprit la signification de la scène qui se présente à ses yeux. Oubliée l’envie pressante, la poudre blanche qui s’étale sous le visage de Charlie est sa seule préoccupation. Il ne l’épargne pas, le plaque contre le mur. Il n’as pas le droit de faire cela, c’est trop facile de fuir ainsi, trop dangereux, mortel. C’était une maudite tentation. Il n’y va pas avec douceur, aveuglé par cet élan de colère, sourd au plainte de Charlie qui lui demande de le lâcher, il gigote, panique pitoyablement entre les mains de Dwayne sans pouvoir s’en défaire malgré son entraînement. Quand le capitaine le lâche sans vergogne, il tombe contre le mur, aux yeux du plus vieux, il semble qu’il va ployer sous son simple regard, mais il vient l’affronter du regard. Ses explications, le militaire ne les voulait pas, ne les écoutait pas. Charlie lui résistait, s’opposait à lui, Dwayne le regardait de haut, avec dédain. Il le jaugeait, le défiait du regard de poursuivre. «  C’est des conneries que tu me dis là !Tu n’as pas besoin de cela ! Bien moins que tu ne le penses ! » répliqua t’il avec véhémence. Sur ces mots et comme pour couper court à son emportement, des mots puérils sonnèrent aux oreilles de Dwayne, abasourdi par tant de stupidité. Il les répéta comme si cela pouvait avoir un impact pour calmer sa colère. Bien sur qu’il n’était pas son père ou son frère, mais il était un frère d’arme, il faisait partie de cette famille qui avait marcher main dans la mains avec la mort et la semait sur leur sillage en pleurant ceux qu’elle laissait derrière. Ils étaient de ceux qu’elle guettait à chaque pas,s’amusant de leur agonie « Merde et alors ? Qu’est que ca changerait ? » Honnêtement, il ne pensait pas qu’il acceptait plus les remarques de sa famille que la sienne. Son ami semblait ailleurs, il filait comme une flèche dessous ses bras, devant lui ahuri par la cocaïne étalé partout comme si c’était la chose la plus précieuse. Dwayne assista à la tentative du jeune homme de reformer ses lignes sous ses yeux. Il l’avait oublier ou quoi ?

« Non mais tu te fous de ma gueule ! » s’insurgea t’il en tirant Charlie vers l’arrière, l’attrapant entre ses bras. « Tu crois quand même pas que je vais te laisser te shooter sous mes yeux. » Il le serrait contre lui, ses bras fermement enlacé autour de la poitrine de sa poitrine. Il s’en fiche qu’il en ai besoin, il serre plus fort s’il se débat. « Tu crois qu’un camarade aimerait te voir comme ça ? » questionna t’il, question rhétorique évidement. « Tu crois que c’est utile ? Que t’as besoin de cette merde pour te faire aller mieux ? C’est juste un putain d’illusion de bonheur ! » Dwayne avait déjà pris du cannabis, de la drogue une ou deux fois à l’armée, jamais depuis son retour. Il craignait de ne savoir s’en passer, malgré ses dires, il fumait déjà plus qu’avant. Il le relâcha mais le força à se retourner vers lui. « Putain Charlie ! Tu crois que ca te fais du bien, que tu iras mieux avec ca ? Ça va juste te tuer, c’est tout ce que t’y gagnera, si t’es chanceux ! Génial ! Ta vie en sera pas moins pourrie !  » il avait finit par crier assez fort, sans vraiment s’en rendre compte contre son cadet.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Ven 6 Jan - 19:35

 
Dwayne & Charlie

La brusquerie des mouvements te fait tourner la tête, il t'attrape et te tire en arrière, te faisant presque tomber au sol. Les bras de Dwayne autour de ton torse te compriment et la drogue que tu as déjà dans le sang fait que ta respiration se coupe un peu. Tu cherches à nouveau ton air pour pouvoir respirer normalement et par réflexe tu te débats comme tu peux avant d'abandonner, poupée désarticuler dans des bras trop puissants qui te serrent encore plus. « Lâche-moi... » Ta voix est faible, un nœud prend place dans ta gorge et il finit par le faire mais pas parce que tu le demande. Il te retourne avec une telle facilité, ses mains enserrant tes épaules pour te forcer à lui faire face sans que tu ne puisse t'en détourner. « Tu peux pas comprendre... Tu vis pas ça toi... T'es pas entrain de devenir fou... » Tu laisses quelques larmes couler sur tes joues en prenant ta tête entre tes mains, tes doigts ses serrant sur ton crâne. Il ne fallait pas que les images viennent maintenant, il fallait pas... Pas tout de suite. « Merde... Putain ! » Tu essuies rageusement tes yeux. Tu dois te reprendre, tu peux pas craquer, pas devant lui, devant personne d'ailleurs. « Illusion ou pas en attendant j'oublie ! » Et c'est tout ce que tu demandes actuellement. Oublier ce qui te hante. Oublier ce que tu as vécu. Oublier qui tu es tout simplement... « Ça me tue peut-être, ouais, je me flingue de l'intérieur mais entre ça. » Tu pointes ta coke du doigt. « Et ce qu'il se passe là-dedans. » Tu pointes cette fois ton doigt sur ta tempe. « Je pense que le choix se fait rapidement. »

Tu inspires doucement pour ta calmer, pour ne pas t'énerver parce que au fond, il a raison. Au fond, si tu ignores sa question de savoir ce qu'en penserait un camarade, tu sais qu'ils seraient tous déçu. Parce que tu es hypocrite de dire que Dwayne n'est pas ton frère. Parce que à l'armée, vous êtes tous frères, vous vivez ensemble, vous combattez ensemble et pour malheureusement trop de personnes, vous mourrez ensemble. « Ma vie est foutue d'avance depuis cette putain de mission. » Tu chuchotes en serrant tes bras autour de toi. Tu sens les brûlures des doigts de ton ami sur tes épaules et tes bras, là où il t'a tenu fortement pour pas te laisser prendre cette merde qui accompagne ta vie actuelle. « Tu sais ce que dis mon dossier médical à la base ? » Évidement qu'il ne le savait pas. D'une part c'est strictement confidentiel. D'autre part, il y bosse encore et ce genre d'info ne fuite pas pour ne pas créer d'ennuis. Tu te sens t'énerver à nouveau mais tu serres tes poings, une de tes mains venant croiser ton bras sur ton torse, serrant ton bras avec tellement de force que tu sais en avoir une marque dans quelques heures. « Tu sais ce qu'il m'ont trouvé comme putain de maladie ? » Si maladie s'en est vraiment une. Parce que ces mots, cela veut tout dire et rien dire. Parce que cela te fout dans une putain de case. Une case dictée par tes crises d'angoisses, de peur et de stress. Dictée par tes sautes d'humeurs. Dictée par tes insomnies qui font que tu vis dans un épuisement constant, tout les jours, toutes les heures. « Je suis mentalement instable. » Résumé des semaines qui s'écoulent pour toi. Résumé de ton quotidien et de ce avec quoi tu dois vivre. Parce qu'en plus de tout ça, il y a tout ceux qui veulent t'aider par pitié ou t'interdire de faire ces choses soi-disant dangereuses pour toi ou parce que tu es trop malade pour les faire, comme conduire, avoir un job, avoir une relation de couple. Mais c'est parce qu'ils ne comprennent pas vraiment. « Je crois que niveau vie pourrie, je l'ai déjà. Tu penses pas ? » Ça te bouffe d'avouer tout ce que tu as dit ce soir. Et encore, ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. Tu ne lui as pas encore dit ce que tu vivais quotidiennement. Quelques autres larmes coulent de tes yeux à nouveau alors que tu te laisses tomber assis sur le lit, entourant ton torse en te basculant doucement d'avant en arrière.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Dim 8 Jan - 17:27

Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne
 Les paroles du plus jeune l’ulcérait, le voir ainsi, drogué et détruit le mortifiait parce qu’il était un frère d’arme, un ami. Il le voyait clairement s’enfoncer la ou il luttait pour garder la tête hors de l’eau et il désirait le tirer avec lui vers le haut. « Non ! » affirma t’il en insistant bien sur ce mot. « Bien sur ! Je ne peux pas comprendre ! Tu as raison ! Je ne vis absolument rien de semblable ! » répliqua t’il avec sarcasme. Comme si la folie ne le guettait pas, comme s’il pouvait etre rentré indemne de la Syrie.  Il désirait oublier aussi, il désirait passer outre mais c’était impossible. Charlie préfèrait se perdre dans cette illusion plutôt que d’affronter ce qu’il avait dans la tête, c’est ce qu’il lui faisait comprendre. Le rêve, pouvoir oublier, mais il en payait le prix sous ses yeux. Charlie explosait face à lui,  se disant foutu, fichu, à cause de la mission qu’il avait eu, d’un maladie qu’on lui avait trouvé. Dwayne l’écoutait, il ignorait ce que son dossier médical pouvait dire mais ses mots le sidérait. Il était si jeune, il avait tellement d’espoir de se reconstruire malgré la mission désastreuse auquel il avait participé. Mentalement instable ! Ce fut les mot qu’il employa, qu’on avait employé sur un document officiel et confidentiel à son propos.  Deux mots qui semblait lui faire croire qu’il pouvait se permettre de se gâcher la vie.

« Et alors ? Ce ne sont que des mots écrits sur un bout de papier ! Qu’est ce que ca peut foutre ? » questionna t’il. Il ne s’était pas attendu à cela, mais devait il s’en apitoyer. Ca changeait quoi au final ? « Ca ne définit pas qui tu es ou le reste de ta vie ! » Dwayne avait envie de le secouer, de lui ouvrir ses yeux rougis. « T’es en vie, Charlie ! On a cette putain de chance. » Il réalisa qu’il s’était vraiment emporté, qu’il avait lâché Charlie en le repoussant pour lui épargner tout autre excès de violence. « Si tu penses que ta vie est pourrie, ce n’est pas la coke qui améliorera ton quotidien. Bientôt deux rails ne suffiront plus à te faire oublier, t’en prendra trois, puis quatre, puis jusqu’à l’overdose et t’en aura jamais assez pour effacer tes souvenirs parce qu’on ne peux pas le faire. Tu prouveras juste à ces médecins qu’ils avaient raison, que tu es complètement inapte et instable.  C’est ca que tu veux ! Si oui, tu as l’air très bien parti. » Dwayne n’avait pas de pitié pour son camarade, lui aussi luttait, lui aussi avait des démons qui le guettait, même si Charlie semblait l’oublier. Derrière son agressivité, se cachait inquiétude et compassion, un soutien inébranlable s'il choisissait de se reprendre en main. Mais il ne cautionnait pas ce qu'il voyait et lui faisait savoir sans pitié . « Gâche pas ta vie !» Finit il par ordonner au plus jeune.

© Starseed


Dernière édition par Dwayne Pawelin le Jeu 12 Jan - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Mar 10 Jan - 18:55

 
Dwayne & Charlie

Tu supportes plus d'entendre sa voix qui te reproche tes choix. Tu les entends comme dix fois plus fort, ton cœur commence à battre vite. Tu sais que tu te ratatine sur toi, il commence à te faire peur, il te met la pression. « S'il te plaît.... » Tu chuchote à peine, tu sais même pas si il t'entend. Tu essaies de te couper de cette pièce, de ne pas l'entendre, tu n'aimes pas les mots qu'il emploie. « T'es pas dans ma tête, arrête... » Dwayne semble se calmer car il te relâche, tu ne sais pas parce que tu lui as demandé ou non, tu sais même pas s'il t'a entendu mais tu sais simplement que ses mains te relâchent.

Tu relèves la tête quand il te parle de chance. Tu as le souffle coupé, tu n'y crois pas. Comme si la chance entrain en ligne de compte dans vos vies. Comme si c'était la chance qui décidait de qui mourrait sur le terrain et qui rentrait chez soi le soir. Comme si... « Cette chance ? » Tu siffles. Tu n'en reviens pas qu'il ose utiliser une notion de ces putains de littéraires ou de gens qui ne veulent pas ouvrir les yeux sur la vérité. Parce que rien n'es dû à la chance dans la vie. Que la Chance, cette putain qui se croit tout permit n'a aucune place dans la tienne. « Tu appelles ça avoir de la chance ? » C'est comme demander ce qu'est le bonheur, pour toi c'est qu'une foutue notion dont on ne peut donner de définition. Pour lui c'est peut-être d'être en vie, pour toi... pour toi la chance c'est pour ceux qui jouent à des jeux d'argent, pour ceux qui font des paris stupides. Certainement pas pour quelque chose d'aussi important que de risquer sa vie à la guerre.
Et encore moins le fait de vivre encore et encore dans ta tête tout ce que tu as vu. « Passer ses journées et ses nuits à revivre ces massacres ? » Comme si tu étais chanceux d'avoir ses images que tu ne peux oublier. Comme si tu étais chanceux d'avoir perdu des personnes auxquelles tu tenais. « Je veux juste oublier, je veux plus avoir mal. Je peux plus rester là à attendre que les journées passe dans l'espoir que ça me laisse tranquille ! Je dors plus de la nuit, je vomis ce j'essaye de manger, je peux à peine sortir de chez moi sans avoir peur ! » Tu entends un bourdonnement à tes oreilles. Des cris, des bruits de tirs. Tu sais que c'est dans ta tête mais parfois tu les entends comme si c'était réel. Tu revois des flash de ce que tu as vécu, tu pourrais presque sentir les odeurs de chairs brûlées aussi. Tu te revois suivre ton unité, tu entends les ordres à nouveau, ceux de pénétrer dans cette petite ville. Tu secoues la tête pour chasser les souvenirs. « Ma vie a déjà été gâchée par tout ça ! » Tu prends ta tête entre tes mains et tu te laisses aller à te basculer d'avant en arrière alors que des larmes coulent en silence sur tes joues.

« Je veux juste redevenir normal, je veux redevenir moi... » Tu finis par laisser libre cours à tes larmes en cachant ton visage entre tes mains. Les sanglots sortent librement tu ne peu plus t'empêcher de craquer. Tu as honte de le faire maintenant, tu as honte de le faire devant lui. Toi qui voulait ressembler à tes mentors pour leur force d'esprit, pour ce qu'ils arrivaient à faire. Toi tu n'es que pitoyable à côté d'eux, pitoyable et pathétique au plus au point.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Jeu 12 Jan - 21:57

 
Dwayne & Charlie
Ce qu’il voyait en Charlie, ce n’était pas de la faiblesse,- stupide et ignorant serait celui qui le jugerait de faiblesse à cet instant- mais un reflet de sa propre perte, de son esprit. Dwayne aurait facilement pu être avec lui à tirer des rails, à se perdre dans ses méandres, oublier, dormir définitivement, succomber. Ce n’était pas la force qui le faisait résister, mais une autre obsession. Il se sentait lié à lui par cette expérience commune si envahissante. Pourtant non, lui n’avait pas perdu toute son unité, peut être qu’il avait raison, que perdre un seul des hommes qu’on dirigeait et d’attendre les nouvelles d’une autre unité décimé n’était pas comparable, peut etre que son traumatisme était moindre comme s’il devait y avoir un échelon dans le droit de souffrir. Pourtant, sa détresse le heurtait, le fragilisait comme celle de chaque frère d’arme, plus encore car il n’était pas un frère inconnu traumatisé par la violence des balles. Il se criait dessus, toujours moins fort que les couples qui s’amusait à coté et la musique qui rythmait l’appartement entier. Charlie lui criait sa lassitude, son désespoir, son émotion. Dwayne lui répond sans presque s’en préoccuper, le percevoir tant aveuglé par la colère de le voir aussi démuni. Comme si cela pouvait l’aider, mais ça lui permettait d’évacuer son anxiété. «  Ce n’est pas ce que j’ai dit ! Mais aurais tu préférés mourir la bas avec eux ? Laisser tes parents sans fils, ta sœur sans frère ? » Oui, il avait cette chance, de revenir auprès de leur proche. « Tu ne les fera pas revenir en te droguant et surtout tu ne les effaceras pas !  On a pas le choix que de vivre avec le bruit des bombes qui siffle aux oreilles, avec l’odeur de leur corps morts et avec les cris, les pleurs de deux petits enfants estropiés par un piège qu’on a posé.  Ca partira jamais!» Il s’étonna de ses propres mots, il n’avait raconté cet épisode qu’à Ceallagh (hormis évidement dans son rapport à son supérieur hiérarchique).

C’est en voyant ses larmes qu’il se calme, sa voix est craquée, ému quand il lui dit qu’il veut redevenir normal, redevenir lui. Tout à coup, il ne sait plus ou regarder, complètement désemparé face à ces larmes. Il se mord les lèvres nerveusement. Il peut gérer les cris, mais l’intimité et la fragilité des sanglots. Charlie se couvre de son bras et Dwayne ne pense même pas à violer cette détresse par son regard. Il reprend la parole, dans un murmure. « Ce n’est pas possible, Charlie ! Tu seras plus jamais le toi d’avant. Il faut s’adapter. » Il tente de tapoter son épaule avec compassion, maladroitement, perdant sa stature de capitaine. « Mais tu n’as pas à te battre seul. »

copyright acidbrain
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Lun 16 Jan - 15:54

 
Dwayne & Charlie

C'était petit pour toi d'utiliser cet argument. Oui, pouvoir rentrer auprès de sa famille était quelque chose d'important pour vous. Mais l'utiliser pour dire que toi tu peux rentrer alors que d'autres non... « Ça dépend de quel famille tu parles. Je sais qu'ils sont soulagés de me voir ici. » Pour la partie de la famille qui t'apprécie le plus. Bon ok, la majorité de ta famille. Même si tu leurs en fait voir de toutes les couleurs depuis des années. « Pour mon père c'est comme si j'avais été une erreur, ça lui aurait fait trop plaisir. » Tu craches ces mots comme si tu crachais sur lui. Tu ne le hais pas, tu hais la vision qu'il avait de toi. Que le fait qu'il t'ai poussé inconsciemment à t'affirmer ait changé les choses, t'obligeant à faire des choix que tu n'aurais sans doute jamais fait s'il t'avait accepté tel quel. « Tu savais que mon frère aîné m'a accusé d'être responsable de la crise cardiaque de mon père ? Que c'est le fait de m'être rebellé contre lui qui avait fini par le tuer ? » Tu revois encore la désagréable discussion que tu avais eût avec l'aîné de la fratrie. Tu te souviens de ce déjeuné partager avec lui, pensant alors qu'il serait amical avec toi, qu'il oublierait un instant que tu avais dit merde aux choix faits pour toi. Mais non, il t'avait simplement tout remis sur le dos à la limite de t'insulter. Tu es tellement plongé dans ce souvenir que tu sursautes à ce qu'il te raconte. T'était pas là quand il l'a vécu, il était pas ton supérieur direct. Mais tu le ressens. Parce que tu as vécu ce genre de choses. Et peut importe que ce soit les mêmes scènes ou non, il s'y passe toujours la même chose. Tu sais que chacun doit porter sa croix de ce qu'il a vu et vécu. Mais tu sais que toutes les croix sont taillées de la même forme et avec les mêmes matériaux.

La crise de larme passée, tu sens la main de Dwayne sur ton épaule, un geste maladroit mais qui vient du cœur. Tu inspires et expires plusieurs fois avant de donner le fond de ta pensée. C'était la vérité. Ta vérité. « Je veux pas que l'on m'aide. » Tu refusais que les gens se mêlent de ta vie, parce que tu l'as toujours refusé. Tu as eu un père qui voulait diriger tout ses enfants dans la même voie que lui, garder une main-mie sur eux. Cela à marché avec tes frères et sœurs. Pas pour toi. Tu as toujours refusé que quelqu'un se mêle de la tienne et de tes choix. « Je ne veux pas la pitié des autres. Je veux pas voir leurs regards en disant que je suis faible. » Certainement que l'on te dirait que tu n'es pas faible. Mais tu le ressens ainsi. Ne pas réussir à combattre ce que tu vis actuellement en est une. Ne pas réussir à faire face aux cauchemars et aux crises. Ne pas réussir à garder la personnalité de l'homme que tu étais. « Je ne veux pas être jugé. » Tu ne veux pas être jugé pour avoir pris la vie d'innocentes personnes. D'avoir du tuer pour pouvoir t'en sortir. D'avoir participer à des raids meurtrier. Tu ne veux pas qu'on te regarde en pensant uniquement aux choses que tu as faites.

Tu soupires en passant tes mains sur ton visage et chasser les dernières traces de larmes. En fond sonore, la musique de la soirée continue de tourner. Comme si vous étiez coupé du monde et que personne ne vous entendait vous hurlez dessus dans cette pièce. « Tant que tu ne l'as pas vécu, tu ne peux pas comprendre ce qu'il se passe là-bas, c'est ça ? » Tu l'avais déjà entendue cette phrase. Prononcée par les supérieurs et autres soldats habitués qui ont croisés ta route. Tu savais à tes débuts que tu ne pouvais tout comprendre, parce que c'était quelque chose qui ne se comprenait qu'en le vivant et non en écoutant. Tu te relèves en enlevant la main de Dwayne de ton épaule. « Alors explique-moi qui peux se battre avec moi ? » Parce que tu ne comptes pas faire intervenir ta famille et tes amis dans ce combat intérieur. Cela voudrait dire tout leur avouer et tu sais qu'ils changeraient leurs avis sur toi s'ils savaient tout. Et de toute façon tu es incapable de leur en parler. « Je refuse de mêler des innocents à mes démons. Il en est hors de question. » Tu le regardes en croisant les bras, sûr de toi. Ta confiance est revenue et ce petit écart, ou plutôt petit craquage ne reviendra plus. Dwayne ne reverra plus cette partie de toi, tu t'en faisais la promesse.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 29 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire endurci, volage, mais amoureux.
↳ ORIENTATION : homosexuel
↳ OCCUPATION : Major au sein de l'Irish Army Rangers
↳ QUARTIER : City Quarter
↳ RP EN COURS : Charlie(01)
Benjamin (01)
Cameron(01)
Joshua
Ceallagh (03)
Caitrona

↳ INSCRIT LE : 01/12/2016
↳ CLICS : 265 ↳ POINTS : 990
↳ PSEUDO : Coo
↳ AVATAR : Sonny Henty

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Jeu 19 Jan - 17:48

Party Hard and fly.
Charlie ✧ Dwayne
Il ne savait pas grand-chose de sa famille ou de son histoire, alors peut être qu’il n’aurait pas du s’aventurer sur le sujet. Il sentit son erreur quand Charlie lui jeta à la figure l’accusation qu’on lui portait. « Non, je ne savais pas! » répondit-il simplement à la question rhétorique. Il n’avait pas plus pitié de lui pourtant. Est ce que cela lui donnait plus ou moins d’excuse de se perdre, d’abandonner ? Dwayne n’en avait aucune idée, il n’y avait pas de compétition dans la souffrance et le malheur, dans la gestion de l’horreur. Il ne supportait pas cette détresse qu’il tentait lui-même de ne pas affronter. Etait-ce égoïste de demander aux autres de ne pas afficher leur vulnérabilité parce qu’elle était insupportable aux yeux de Dwayne. Il ne voulait pas la voir, chez lui ou ses frères, ses camarades d’armes aux souvenirs de plomb.  Il y est tout sauf insensible, et c’est celle-ci qui reprend le dessus quand son ami s’effondre en larme face à lui. Il tente de le réconforte maladroitement mais sincèrement. Il tapote son épaule, baragouine des mots, désemparé.

Le refus de se faire aider de son ami, il ne le comprenait pas vraiment. Lui-même ne tenait il pas grâce à l’aide de sa psychologue. Ce qui marchait pour lui devait en faire de même pour les autres, il en était convaincu. Lui tenait, ne tenait il pas ? Il n’avait nul prétention d‘être plus fort que Charlie, il avait juste retrouve un équilibre qui lui faisait garder la tête hors d l’eau, parce qu’on l’aidait. « Mais ca te fait du mal ! Ta fierté est en train de te tuer. Tout ca pour quoi ? » Il n’élevait plus la voix mais celle-ci n’était pas moins autoritaire. « Tu seras toujours juger Charlie, quoique tu fasses, ou ne fasses pas. C’est notre putain de monde ! Tu devrais laisser ca filer»  Son regard est ferme mais concerné par son jeune camarade. Ses conseils si difficiles à appliquer même pour lui-même.

« Ceux qui se sont toujours battus avec toi, à tes côtes, le peuvent, Charlie. » Il comptait l’armée bien sur, ceux qui avaient connu les pluies de projectiles dévastatrices, ceux-là même qui commettaient ces horreurs au nom d’une patrie et d’une utopie de paix. Il comptait cette famille illégitime, tout comme sa réelle famille, ses amis qui l'aimait. « Tu n’as pas à être seul face à eux, bordel ! Y’as tout un tas de gens qui serait prêt à t’aider et à te soutenir si tu cessais de faire la carpe et de te réfugier dans ce qu’il y a de pire. Est-ce qu’au moins tu vois un psychologue ?» Il le questionna, la sienne l’aidait. Mme Moran et Ceallagh étaient sa soupape de secours, ceux qui l’empêchait d’éclater comme un ballon en latex quand il sentait la pression et la tension l’envahir, la terreur le tenir, l’étouffer. Il pouvait compter sur eux pour reprendre son souffle, pour ne pas perdre pied. Il voulait la même chose pour Charlie. « Ca me permet de tenir, d’extérioriser tout ça. Tu devrais y penser ! »


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t765-dwayne-pawelin-i-hunger-for-your-taste-your-smell-the-feel-of-your-soul-touching-mine http://loveislove.forumactif.com/t783-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t785-majorlion http://loveislove.forumactif.com/t784-majorlion
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   Mar 24 Jan - 23:41

 
Dwayne & Charlie

T refuses ce qu'il te dis. Tu refuses d'accepter que dans tout les cas, peu importe tes choix tu seras jugé. Tu ne peux pas vivre avec le regard des autres sur toi, ce regard qui te considère comme un assassin et un meurtrier parce que peu importe les raisons pour lesquelles tu as combattues, tu as pris des vies. « J'voulais... » Ce n'est pas ta fierté qui dirige ta vie. Ou alors la fierté d'être libre de ses choix. Mais e n'est certainement pas dans un accès de fierté hautaine en voulant te considérer plus haut que tout le monde pour refuser l'aide des autres. « Si j'ai rejoins l'armée c'était pour avoir un contrôle total sur ma vie. » Et ce contrôle, tu l'as eût. Tu l'as eût pendant trois années de ta vie. Trois années que tu as chérie comme tu ne l'as jamais fait. Parce que tout n'était que conséquence de tes propres choix, même les plus difficiles à vivre et que rien n'était plus satisfaisant que de choisir soi-même quitte à faire des erreurs. « Mon père voulait que tout ses enfants choisissent la voie qu'il avait tracé pour nous. Si les aînés l'on fait, moi je... Dès la naissance il a su que je serait le mouton noir chez les Keane. Ça a été le cas. Je toujours refusé qu'il décide pour moi. Il m'en voulait. Il ne montrait jamais d'intérêt pour moi. » Tu inspires doucement pour te rappeler des souvenirs qui ont été difficiles pour toi. Parce que être un Keane n'a pas toujours été joyeux et que tu ne voyais ta liberté qu'en vivant à l'extérieur, avec tes amis, la famille que tu t'étais toi-même constitué. Puis en faisant tes propres choix, en usant de ton libre-arbitre. Une notion que tu sortais à tout bout de champs dans les repas de famille pour montrer ta position. « C'était ma façon de prendre ma revanche sur la vie. Mais ce que ça m'a fait, ce que je vis aujourd'hui, je perds ce contrôle que j'avais acquis. Et là... faire ça, c'est le seul moyen que je connaisse. » Tu confies des choses que tu as confiés à peu de personne. Bien sûr, tes camarades d'unités dont tu étais le plus proche savaient que tu l'avais fait par choix, que tu l'avais fait pour prouver ton existence à part entière et pas parce que ton géniteur l'a décidé. Mais c'est la première fois que tu en parles à quelqu'un comme Dwayne.

Tu redresses le regards vers lui en écoutant ses conseils. Des conseils que tu n'as pas demandé mais qu'il semble vraiment vouloir te donner. « Psy ? » Ton regard est totalement perdu alors que tu te souviens un peu des séances avec le thérapeute de la base puis avec celle que tu avais rencontré en civile. « J'ai été une fois en sortant définitivement de la base. Je devais prendre le rendez-vous qu'on m'avait donné. J'y ai été. » Si tu te souviens bien, c'était le docteur Moran. Une femme que tu n'as vu qu'une fois, que tu n'as pas voulu écouté et à qui tu as dit poliment d'aller se faire voir et que tu ne comptais plus remettre les pieds dans son cabinet. « J'y suis jamais retourné. » Tu n'en vois pas l'intérêt et tu ne l'as jamais vu. Pour toi ces médecins ne servent qu'à piquer de l'argent en donnant des diagnostic et en prenant leur temps pour soigner les personnes avec de belles paroles. Ils font croire bien des choses.
« Comme si cette bonne femme inconnue pouvait m'aider ! » Dès le début tu l'avais détester, sans vraiment de raison exacte. Tu savais juste que tu voulais pas lui parler. Et tu ne lui parlerais pas. Tu t'étais refermé comme une huître à ton arrivée dans son bureau, ouvrant la bouche uniquement pour te montrer acerbe dans tes propos. « A part demander comment on se sent et dire que ça va s'arranger, ça sert pas à grand chose. » Tu préfères éviter ce sujet et bizarrement, un truc au fond de toi te dit que Dwayne va pas te lâcher à ce sujet. Il serait même capable de te faire promettre d'y retourner au moins une fois. Et tu veux pas le laisser aller sur cette pente parce que cette promesse tu pourras pas lui refuser.
Et puis toi tu extériorise. Lorsque tu es seul. Jamais devant les autres, tu ne peux pas. Parce que cela ferait que l'attention serait portée sur toi et que tu n'aurais pas d'autres choix que de parler et tu n'aimes pas ça. Tu ne le supporterais pas. « Je suis désolé Dwayne, si je ne suis pas comme tu l'espérais et si je te déçois. Mais mes choix sont faits. » Tu le regardes dans les yeux cette fois-ci avec un regard franc, sincère et décidé. Tu ne laisseras personne choisir et décider pour toi. Plus jamais.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Party hard and fly - Charlie Keane   

Revenir en haut Aller en bas
 

Party hard and fly - Charlie Keane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Party Burlesque 25-26 mars au Lush Renard à Paris
» La 1ère fois que la voix de Charlie Chaplin fut entendue au cinéma
» Charlie sur le bucher
» Photos - Swap "Pyjama Party"
» Party in pink zumba - Le Samedi 27 Octobre 2012, de 8h à 12h.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#loveislove :: 
WELCOME TO BELFAST
 :: queen's quarter :: habitations
-