AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
l'aventure #LOVEISLOVE s'arrête là, le forum ferme ses portes

Partagez | 
 

 #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Mar 29 Nov - 18:14


Benjamin & Charlie

Les rayons du soleil passaient au travers des rainures du volet. La chambre était dans une semi-obscurité, mélange d'ombre et de lumière. Les yeux à demi-fermés, tu regardes ces points lumineux sans vraiment le faire. Le drap recouvre à moitié ton corps, ton torse à découvert, une légère fraîcheur dans la pièce te fais frissonner mais tu ne bouge pas. Tu n'es pas vraiment en forme, un peu stone, un peu endormi. Tu passes une main sur ton visage en soupirant alors que de l'autre tu cherches le paquet de cigarettes sur la table de chevet, t'en allumes une en te redressant un peu dans ton pieu, t'appuyant contre le mur, expirant la fumée. Tu poses le cendrier à côté de toi et regarde finalement ton téléphone. Dix heures trente. Tu renifles en frottant tes yeux toujours endormi. Finalement c'était pas une si mauvaise idée de dormir un peu après ton jogging de ce matin. En même temps, la nuit dernière tu n'as pas pu fermer l’œil, passant du temps à t'occuper les mains ou l'esprit et en buvant quelques verres.
Après ta cigarette tu consens à te lever, enlevant le boxer que tu portes pour prendre une douche. Tu t'en fou de traverser l'appart' à moitié nu, tu vis seul et personne ne peut regarder par les fenêtres et puis au pire, ça donnerait un beau spectacle. Une fois que l'eau chaude coule sur ta peau, tu te permets enfin de te détendre un peu, si seulement c'était quelque chose de possible. Tu sens les nœuds de tes muscles, tu les connais par cœur, tu ressens cette douce douleur à laquelle tu es habituée et qui dans un sens te soulage.

Une fois habillé d'un simple boxer et d'un jogging, tu rallumes une cigarette en grognant quand tu constates que ton paquet se vide un peu trop vite à ton goût. Tu attrapes les canettes de bières vides dans la chambre et les mets dans un carton que tu as posé sur le plan de travail de la cuisine. Tu penseras peut-être à le sortir un jour, quand tu sortiras de nouveau de ton appartement. Chose que tu devras faire un jour, sauf si tu arrives à convaincre ton frère de t’amener des courses. Il va encore gueuler, ou alors t'amadouer. Tu fais des œufs brouillés, tu dois manger un peu pour contenter ton estomac. Tu ouvres une autre bière tout en cuisinant. Tu laisses la cuisson se faire en observant ton appart', il est un peu dans un sale état ces derniers jours. Des bouteilles d'alcools, des cendriers pleins. Tu finis par te servir et t'installes au bar qui sépare la cuisine du salon et commence à manger, bercé par le silence de ton environnement avant de sursauter en entendant des coups à la porte. « Putain... » Tu grimace avec ta voix rauque qui te brûle la gorge pour pas avoir vraiment parlé ces derniers jours. Tu portes ta bière à tes lèvres et continue de manger en ignorant la nouvelle vague de coups. Finalement, au bout du troisième essais, tu te lèves pour ouvrir la porte sans prendre la peine de regarder qui c'est. De toute façon si cette personne insiste, c'est que tu l'as connais forcément. Tu sors une bière du frigo que tu poses sur le comptoir. Une fois assis, tu continue de manger sans prendre la peine d'adresser la parole à ton invité.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Compliqué
↳ ORIENTATION : Hétéro, (homophobe)
↳ OCCUPATION : Hockeyeur pro, parieur et pilote de course
↳ QUARTIER : queen's quarter
↳ RP EN COURS : (6/3) - complet, stop je ne peux plus vous prendre.

- Gaby
- Charlie
- Dwayne
- Joshua
- Jason
- Benmet#2
↳ INSCRIT LE : 20/11/2016
↳ CLICS : 442 ↳ POINTS : 125
↳ PSEUDO : Alex'
↳ AVATAR : Cody Christian

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Jeu 8 Déc - 5:29



❝Visit of the little devil in bad day❞


Charlie & Benjamin
citation  △
Une belle matinée ensoleiller, voila ce qui se passait aujourd'hui, mais vous allez vous dire, qu'es ce que fou Benjamin réveiller de si bon matin ? Simple j'ai pas encore dormi, non loin de moi de vouloir aller me prélassé dans mon lit au chaud sous ma couette et faire des rêves cochon avec mes actrices porno favorites,non, juste que à 6 heures, oui vous avez bien entendu, six petites heures de cette matinée pourri j'ai du bouger mon postérieur car l'un des dealer de mon frère venait de se faire buter, bon c'est pas de chance pour lui je dis pas, mais merde quoi on ne crève pas comme ça, puis qu'elle idée a eut cette idiot de provoqué des petites frappes ennemis … Ils ont aucun instinct de survie, puis faut pas rêver il ne sera pas venger puis quoi encore déclenché une guerre pour un merdeux, autant se jeté d'une falaise sans parachute. C'est donc moi qui est pris s tournée, autant vous dire que ça fait un moment que je ne fait plus se genre de petit boulot, mais que c'est toujours bon de revenir au source pour remettre droit les clients trop laxistes et j'aime faire sa gueulé et frappé de la tapette, c'est bon pour mon moral. J'ai donc fais mes heures et vers les onze heures j'en avais finit, mon lit m'ouvrait les bras pour m’accueillir, ou pas car je suis passé devant une maison, un maison dans la qu'elle habite une relation a moi, une personne que je connais depuis le lycée, j'avais appris son retour de l'armée il y a peut, d'ailleurs il n'était pas venu me revoir … Il fallait donc que je m'arrête pour lui dire un petit bonjour. Je fumais mon joint quand je suis allait frappé à la porte. J'insiste un peu quand j'entends du bruit et que personne ne m'ouvre, je déteste attendre et je déteste encore plus être ignorer…  Quand la porte s'ouvre je hausse un sourcil. C'est un merveilleux accueil qui m'attends dis donc, non vraiment il se fou de qui la. Je fais déjà l'effort de me rappelé qu'il habite ici et lui il fait quoi il m'ouvre pour m'ignorer.

« Bonjour a toi aussi petit con »

Je referme la porte derrière moi et j'observe la pièce où je me trouve en grimaçant. Je remarque parfaitement le carton de bières vide sur le comptoir, je ne suis pas du genre a m’inquiétai, mais alors pas du tout je m'en fous de tout le monde, mais faut bien avoir des relations de temps en temps pour rester sociable et Charlie il fait partie des gens que j’apprécie dans ce monde de con, malheureusement il va mal et c'est une constatation pas besoin qu'il parle pour le savoir, puis la guerre sa change un homme… Je tire sur mon joint en l'observant posé une bière sur le comptoir alors qu'il se rassoit pour finir son repas.

« Tu vas m’ignorai encore longtemps ? Non, que je sache quand revenir pour entendre le sons de ta voix a moins que tu ne sois devenu muet ? C'est con ça voudrait dire que je peux me mettre a raconter n'importe quoi et toi tu ne pourrais pas me dire de fermé ma gueule. Attend je vais te chanter une chanson! »

Pas besoins de vous dire que je chante très mal et qu'il le sait et que de bon matin c'est asses désagréable alors pour bien le faire chier je me met a chanter une chanson bien pourri, histoire de ne pas me faire ignorer, car bon je voulais de ces nouvelles, pas du silence.

©BESIDETHECROCODILE


Dernière édition par Benjamin Butler le Mar 13 Déc - 16:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t385-la-mort-est-une-journee-qui-merite-detre-vecue-benjamin#3971 http://loveislove.forumactif.com/t517-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t515-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t516-lejoker
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Jeu 8 Déc - 22:51

 
Benjamin & Charlie

Si on t'avais dit que tu avais le pouvoir de prévoir la réaction de certaines personnes, tu aurais dit oui. Parce que tu sais que d'ignorer Benjamin aussi royalement ne va le pousser qu'à une chose. Te parler. Essayer de te faire réagir. Te pousser à bout. T'emmerder. Tout pour que tu arrête de l'ignorer. « Putain... » A peine chuchoté. Tu te refermes lorsqu'il t'annonce qu'il va chanter. Tu le savais qu'il te ferait chier. Mais aujourd'hui tu avais eût le faible espoir que l'ignorer allait le faire partir en t'insultant. Insultes amicales bien sûr. Mais il aurait été vexé. En fait, il est vexé. Au fond de lui. TU le sais. Mais tu t'en fou. « Chante pas. » T'aimes pas quand Benjamin se met à chanter. Parce qu'il chante faux d'une part. Et aussi parce qu'il choisit toujours des chansons pourries dont l'air fini par rester indéfiniment en tête et qu'il est difficile de s'en débarrasser. La dernière fois, t'en avais eût pour trois jours et la risée de tes camarades de dortoirs qui se moquaient gentiment de toi. « Ta gueule. » T'es déjà de mauvaise humeur. T'as déjà envie d'envoyer bouler tout et rien à la fois. T'as déjà envie de te rouler en boule dans un coin et de pleurer jusqu'à ne plus avoir d'eau dans ton corps.
Et Benjamin en rajoute une couche en chantant, tout ça pour avoir ton attention. Mais il l'a déjà ton attention, t'as juste pas envie de parler parce que tu sais que que t'y arriverais pas. Une boule dans la gorge t'empêche de prononcer plus que quelques mots et de faire des phrases. D'ailleurs, tu sens déjà les larmes perler dans les coins de tes yeux, tu les retiens comme tu peux. Sa stupide chanson se fait plus forte dans ta tête, tu commence à avoir mal au crâne de te retenir, comme un marteau qui martèle de plus en plus. Tu n'en peux plus. Et en un seul coup, c'est le vide. Benjamin ne dit plus rien. Enfin, tu ne l'entends plus, ça bourdonne, la pièce commence à tourner. Tu te perds.

« J'AI DIT DE FERMER TA GUEULE BORDEL !! » Tu sens la haine courir dans tes veines au moment où tu te lèves d'un coup,renversant ton tabouret, attrapant ton ami par le col. Tu le regardes droit dans les yeux sans ciller. Ton autre poing se serre et se desserre. Tu ne lui feras jamais de mal. Comme tu n'as jamais fait de mal à tes amis. Mais tu lui montres bien qu'il a pas intérêt à te chercher. Pas aujourd'hui. Pas alors que ton manque de sommeil te retourne complètement le cerveau.

Tu finis par le relâcher, remarquant alors que tu l'as soulevé de quelques centimètres puisqu'il retombe sur place. Tu te détournes de lui et ramasse ton tabouret, en silence. Le calme est revenu, ta tête ne bourdonne plus et le marteau à l'intérieur s'est reposé. Pour le moment. « J'suppose que c'est Blair qui t'envoie ? » Tes larmes ont coulées sur tes joues, tu le remarque seulement, du revers de ta main tu les essuies sans pour autant regarder ton ami. Tu suspectes ta sœur de l'avoir appelé, après tout, elle est son amie aussi. Et vu comment tu l'as chassé de ton appartement la dernière fois et que tu as refusé son aide, ainsi que toutes les autres aides, elle aurait très bien pu lui dire de passer te voir. Surtout que... Surtout que tu n'as pas vraiment reprit contact avec Ben depuis ton retour à la vie civile. Comme tu n'as pas repris contact avec ton ancien réseau d'amis. Parce que c'est pas possible pour toi actuellement. C'est difficile. Et tu as peur de ne pas être assez résistant à un retour brutal. « Dans ce cas tu peux repartir, j'ai besoin de personne. » Tu attrapes ton assiette et commence à laver ta vaisselle. Tu mets fin à la conversation. Mais le fait que Ben ne bouge pas de sa place montre que lui, il n'en a pas fini avec toi. Et tu te crispes. Parce que tu veux pas parler. Tu veux pas ressasser. Tu veux seulement oublier.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Compliqué
↳ ORIENTATION : Hétéro, (homophobe)
↳ OCCUPATION : Hockeyeur pro, parieur et pilote de course
↳ QUARTIER : queen's quarter
↳ RP EN COURS : (6/3) - complet, stop je ne peux plus vous prendre.

- Gaby
- Charlie
- Dwayne
- Joshua
- Jason
- Benmet#2
↳ INSCRIT LE : 20/11/2016
↳ CLICS : 442 ↳ POINTS : 125
↳ PSEUDO : Alex'
↳ AVATAR : Cody Christian

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Mar 13 Déc - 16:40



❝Visit of the little devil in bad day❞


Charlie & Benjamin
citation  △
Il grogne dans son menton, des petites insultes contre moi, ce qui ne me fait pas du tout arrêter mon chant de sirène asthmatique. Bien au contraire, c'est même avec un grand sourire que je continue, je sais que ça l'énerve, je le vois, je l'agace et je ne dirais pas que cela me fait plaisir, mais je suis content d'obtenir une réaction, car malgré tout, il aurait pu continuer de m'ignorer, ce qui je dois l'avouer m'aurais pousser à faire pire que chanter. J'entends sa petite voix qui me dit de ne pas chanter, mais je pense que dans mes yeux l'on pouvait lire la flamme de malice du diable y danser alors que ma voix ce  faisait plu forte. Le rythme entraînant aller lui rester dans le crâne et je peux dire que pour ça y pas de prix, faire chier le monde est un art.

« Ha une réaction, mais j'ai besoin de plus pour la fermer. »

Je reprends donc le cours de ma mélodie, ce n'est pas parce qu'on me demande de la fermer que je le fais, puis après tout, ce n'est pas comme si j'avais obtenu une réelle réaction. Je pourrais tout aussi bien m’asseoir et attende qu'il parle, mais je n'ai pas asses de patience pour attendre que cet idiot parle de lui-même. Ha tiens, il pleure… Je progresse, bientôt, il va exploser, je le sais, je le connais comme si je l'avais fait. Bon par contre je vais peut-être m'en prendre une, mais bon ce n'est pas comme si je n'avais pas connu pire, quoi que je ne sache pas s'il allait jusqu'à me frapper. Ha ba voilà. Il hurle, ce qui me fait taire et il se lève dans la précipitation, m'attrapant le col de mon haut avec son autre poing qui se serre et se desserre. Ha, il n'irait donc pas jusqu'à me frapper… Je suis déçu. J'ai toujours mon petit sourire et quand il me lâche, je passe une main dans mes cheveux et lisse ma veste. Je roule des yeux alors qu'il repart vers son tabouret, non mais sérieusement ?

« Blaire ? Je ne peux pas passer par moi-même pou te voir ? »

Il ne me regarde pas, je l'observe essuyer ces larmes. Je ne vois pas pourquoi il pense que je viens de la part de Blair, car tout le monde sait que pour consoler quelqu'un, on n'envoie pas Benjamin. Non, elle n'est pas si stupide, même en dernier recours jamais elle ne viendrait me voir pour que j'aille parlé à son frère, c'est comme si le pendu se mettait lui-même la corde au cou. Cendrillon me tourne toujours le dos et commence même à faire sa petite vaisselle.

« Tu penses ta sœur aussi idiote ? Je sais qu'elle est plus intelligente que toi, mais la Cha, utilise ton petit bout de cerveau enfin, moi pour te donner de l'aide ? Non, je passais juste histoire de voir si tu étais partant pour un petit joint et une bonne bière. »

Qu'il me parle ou pas cela était une option. Puis je n'avais pas l'intention de partir, ni tout à l'heure ni maintenant.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t385-la-mort-est-une-journee-qui-merite-detre-vecue-benjamin#3971 http://loveislove.forumactif.com/t517-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t515-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t516-lejoker
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Mer 14 Déc - 23:22

 
Benjamin & Charlie

« Si tu peux. » Tu chuchotes à peine les mots. Un peu comme si au fin fond de ton subconscient, il n'était pas réellement possible que tes amis veuillent te voir, surtout lorsque l'on avait une vue d'ensemble de la loque que tu étais devenu. « Si elle pense que tu peux faire quelque chose, elle te le demanderait. Blair est capable de tout. » Tu connais ta sœur, vous êtes plutôt proches pour les deux pour ne pas dire siamois. On vous prend d'ailleurs pour des jumeaux et vous adoré en jouer.
Tu ouvres le frigo pour resservir les bières bien fraîches. Tu poses celle de Ben sur le comptoir pour ouvrir la tienne. « Bière. Et tu fournis le joins. » En buvant la première gorgée, tu vas t'installer sur ton canapé en posant tes pieds sur la table basse, sans gêne. De toute façon, tu es chez toi alors tu fais comme bon te semble et c'est tout. Cela ne plaît pas aux autres eh bien qu'ils s'en aillent.

Benjamin te rejoint et allume le joins. Tu le laisses fumer un peu avant qu'il ne te le tende. Profitant de cet instant de calme entre vous deux pour fumer et boire. Tu joue un moment avec le briquet entre tes mains. Tu te demandes un peu ce que dirais ton ami lorsque tu lui parlera de ce que tu fais en ce moment. Tu sais qu'il ne te jugeras pas, pas sur ça, pas lui. Mais tu t'attends quand même à des recommandations de prudence. Tu le sais. « J'ai un service à te demander. » Tout de suite, en voyant sa tête, tu pourrais croire que tu lui demanderais de tuer quelqu'un pour toi. Ce qui n'est absolument pas le cas soit-dit en passant. Si tu devais voir mourir une personne, tu le ferais de tes propres mains. Et tu as assez eût ton quota de mort pour le restant de tes jours, ou du moins pour le restant de ton retour à la vie civile. Tu n'exclue pas, si tu le peux de potentiellement retourner à l'armée un jour, s'ils veulent bien de toi, et si tu te décide à un moment de quoi faire de ta vie. Ha, et si tu guéris aussi, ce qui est déjà beaucoup moins sur. Et puis, Benjamin serait la personne la moins à même de tuer quelqu'un. Blesser physiquement oui, tu l'as déjà vu faire, tu l'as même déjà fait en sa compagnie au lycée. Mais tuer, il n'est pas assez fort mentalement pour ça.
« Je sais que t'as certaines fréquentations. » En même temps, qui ne le savait pas ? Enfin, toi tu le sais depuis des année,s tu connais sa famille, tu sais dans quoi ils trempent. Ou plutôt non, tu ne sais pas. Mais tu sais que les Butler ont certaines relations pas très fréquentables et qui sont dans l'ombre. Ce qui pour le coup t'arrange un peu. « Est-ce que tu peux avoir quelque chose pour moi ? » Tu le regardes en coin en récupérant le joins. Tu le laisses méditer un moment sur tes mots, histoire de voir s'il comprend de quoi tu veux parler. Il est pas con Benny, il va vite comprendre. « Genre, speed, coke, ecsta. En plus de l'herbe bien sûr. » Mais tu ne peux préciser un peu ce que tu voudrais qu'il te trouve. Au cas où il ne s'attendent à ce que ce ne soit que de l'herbe. Parce que l'herbe, il te l'a fournit déjà, tu lui en paye depuis les années de lycée, alors c'est pas compliqué, et tu aimerais quelque chose d'un peu plus puissant.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Compliqué
↳ ORIENTATION : Hétéro, (homophobe)
↳ OCCUPATION : Hockeyeur pro, parieur et pilote de course
↳ QUARTIER : queen's quarter
↳ RP EN COURS : (6/3) - complet, stop je ne peux plus vous prendre.

- Gaby
- Charlie
- Dwayne
- Joshua
- Jason
- Benmet#2
↳ INSCRIT LE : 20/11/2016
↳ CLICS : 442 ↳ POINTS : 125
↳ PSEUDO : Alex'
↳ AVATAR : Cody Christian

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Dim 18 Déc - 1:30



❝Visit of the little devil in bad day❞


Charlie & Benjamin
citation  △
Il me chuchote que j'ai le droit de venir le voir de moi-même encore heureux tiens ! Puis même si je n'avais pas ce droit je me le serais donné tout seul comme un grand, j'ai tous les droits, enfin presque, mais je considère que tout ce que je veux faire est faisable et venir voir un ami de mon pleins gré, c'est tout a fait normal, bien que très rare chez moi je peux l'avouer, mais nous n'allons pas faire mon procès aujourd'hui, cela serait trop long et il faudrait que j'aille contacter mon avocat a qui j'ai donné une semaine de vacance. Bon, il est vrai que qui pourrais venir voir le vieux cadavre que j'ai devant moi, après tout, il n'est pas très en état mon petit Charlie pour le moment, il n'est pas près de trouver ces drôles de dames, elles risquent de fuir en courant, faudrait remédier a tout ça. Ce ne sont pas mes affaires.

« Je t’accorde se point, ta sœur est folle, c'est de famille chez vous. »

Je plaisante, est-ce vraiment le moment ? Je vais peut-être m'en prendre une ? Puis merde j'en m'en contre-fiche, autant agir normalement, je ne suis pas très doué pour tout ce qui est consolation, oreille attentive, je n'aime parler que de moi ou de chose qui me font avancer, complètement égocentrique et je l'assume. Puis avoir quelqu'un qui pleure, c'est un peu comme regardé un porno avec une fille frigide. Je lui expose donc le pourquoi je suis présent la maintenant. Toujours pas de grande éloquence dans ces actions, un vrai zombi le type. Il sort les bières du frigo, bien entendu que j'allais lui fournir la came, il ne pensait pas que j'allais fumer autre chose que ma propre marchandise, on est les meilleurs sur le marché actuellement. Il se pose sur son canapé, je me mets sur son comptoir pour nous rouler deux gros joints avec mon matériel. J'allume d'abord le siens que je lui tends observant sa position, après tout, il est chez lui, il fait ce qui lui plaît, je ne vais rien lui dire, puis je ne me gêne pas non plus chez moi, de toute façon, j'ai une femme de ménage pour nettoyer.

« Tu m'en diras des nouvelles, c'est la toute nouvelle sortie, elle fait tourner toutes les têtes. »

J'allume mon joint m'installant a coté de lui sur le canapé, de façon décontractée, mais moins que lui, mes pieds restent sur le sol, je m'avachis juste pour être mis confortablement. Il me dit qu'il aimerait me demander un service, je hausse un sourcil en attente de plus de détails, d'un signe de main et d'un grand sourire, pour lui dire qu'il faut qu'il s'exprime, mais que normalement ne devrait pas y avoir de problème.

« Effectivement, j'ai certaine fréquentation, mais soit moins mystérieux, je ne m'en cache pas, tu connais mon frère. »

Mon dieu, il tourne autour du pot et je n'ai aucune patiente, qu'il crache le morceau non d'un petit bonhomme en mousse, on n'est pas en zone sur écoute, puis cela aurait était le cas, je l'aurais arrêté directement, il faut vraiment que les gens apprennent a demander ce qu'ils veulent de façon plus directe, car ils ont le don de m'agacer encore plus, mais je tire une autre latte sur mon joint en le fixant sans un mot, oui, c'est à mon tour de na rien dire, mais c'est surtout que j'attends plus de détails pour ouvrir ma gueule.

« Tu en es où la dedans Cha ? Que je sache par quoi te faire commencer ou si tu es déjà accro à une certaine drogue. Car tu ne vas pas commencer directement par de l'héroïne ou du crack. Personnellement si tu n'en as jamais pris, je te conseille un peu de kétamines ou de cocaïne a petite dose et de le faire avec quelqu'un pour te guider, par contre j'espère que tu as du budget, car ce n'est pas parce que tu es mon pote que tu vas avoir des ristournes Charlie, bien que pour débuter, je veux bien te faire une petite offre d'ami. »

Je parle de cela comme si de rien n'étais, faut dire que je suis plongé la dedans depuis ma naissance, ma pute était une camée et m'envoyer chez le dealer du bas de l'immeuble presque tous les jours, je garantis que je connais plus de drogue et que j'en ai testé plus qu'on ne pourrait le croire et j'ai eu du mal même a décrocher un moment, mais je n'en parlerais pas a quoi bon, ce n'est pas le moment, voici un nouveau client pour la famille et je sais que je peux avoir confiance pour qu'il ne me balance pas aux flics.

« Par contre, vu que tu connais mon nom, je serais que s'il y a une fuite, elle vient de toi et je n'hésiterais pas as te buter, copain ou pas. »

Je continuais de fumer posément.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t385-la-mort-est-une-journee-qui-merite-detre-vecue-benjamin#3971 http://loveislove.forumactif.com/t517-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t515-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t516-lejoker
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Dim 18 Déc - 14:55

 
Benjamin & Charlie

Tu n'en as rien à faire de l'image que tu donnes là tout de suite. Parce que tu n'as plus la force de sauver les apparences et que de toute façon à quoi cela sert-il ? A part se voiler la face et se faire encore plus de mal. Et puis, tu es déjà bien assez au fond de la crevasse. « J'ai déjà fait des test si ça peux te rassurer, je sais à quoi m'en tenir, on m'a déjà mis en garde. Ça fais plusieurs semaines que je suis sortit de la base, j'ai pas attendu de te voir pour aller chercher de la beuh ou pour essayer autre chose. » Oui, tu as une vie sans ton cercle d'amis. Parce qu'ils ne se sont pas arrêtés de vivre pendant que tu te battais pour ta vie, ils n'allaient pas en faire tous des histoires parce que tu voulais quelques semaines de plus sans les voir. « Il me reste un peu de cocaïne mais j'ai plus assez et ce putain de dealer s'est fait coincé. Et t'en fais pas pour tes tunes, tu les auras au moment de payer. » Tu as une pension pas top mal. La pension militaire classique, celle de base qui te permets de vivre normalement. A cela s'ajoute la pension d'invalidité temporaire, que tu toucheras jusqu'à ce que tes examens psychologiques soient bon. Et dans le pire des cas, si tu as besoin d'argent, tu es fils d'une bonne famille.

Tu frottes tes tempes pour essayer de chasser les souvenirs de tes débuts mais ils reviennent à chaque fois. Alors tu lui dit, tu lui avoue comment tu es entré dans ce monde que tu ne voulais pas fréquenter avant. Pas par choix, mais par besoin. « J'ai commencé comme tout ceux qui tombent là-dedans, par de la douce avant d'augmenter, mais j'en suis pas au point de me piquer. J'aimerais assez que tu arrête de me prendre pour un bébé naïf, tu ignore le nombre de militaire qui sont mis à pied et même recalé parce qu'ils ont fini par chuter. » Tu en as vu, des camarades dans ton cas. Surtout des jeunes cadets de ton âge. Ceux qui supportent pas les horreurs de la guerre. Ils finissent par craquer et passer en court martiale. Toi non. Parce que jamais tu n'aurais dérapé à la base. Toi tu as dérapé après. Parce que les anti-dépresseurs et les anxiolytiques de ce putain de psy militaire ne faisaient pas effet pour tout faire cesser dans ta tête. Si tu n'avais pas vécu tout ça, ce véritable carnage, jamais tu n'aurais prit ces drogues. T'étais juste dans la mauvaise unité, au mauvais moment à finir par avoir les boyaux de tes camarades étalés autour de toi à cause d'une bombe. A voir la mort dans leurs yeux qui te fixaient, toi, l'un des uniques survivants de cette mission suicide.
Tu sens tes pensées s'égarer à nouveau et tu te reconcentres sur ta bière en buvant quelques gorgées. Ce n'était pas le moment de craquer, Benjamin n'était pas le genre d'ami qui voulait aider, il était plutôt celui qui enfonçait et traitait de tapette tout ceux qui avaient trop de sentiments. « De nous deux, je peux t'assurer que c'est toi qui mourrait en premier Benny. Désolé de te l'apprendre. » Il a beau faire le fort et traîner dans des affaires familiales louches, tu ne lui aurait pas donner trois mois à ta place. Parce que des hommes qui se disent fort, tu en as vu aussi. Les premiers à vouloir combattre, les premiers à mourir aussi. Au final, s'engager, c'est finir comme un pion sur un échiquier. Tu combats, tu meurs ou tu deviens fou. Troisième option pour toi. Pas la meilleure.

Tu joue avec ta canette sans vraiment regarder un point particulier, brisant alors le silence qui s'était installé entre vous deux. « J'ai couché avec un mec. » Tu souffles doucement la fumée en regardant le joins se consumer doucement en de petites braises. Tu mets les cendres sur le cendrier, t'as pas non plus envie de bousiller le sol ou le canapé et devoir expliquer ensuite qu'est-ce qui était à l'origine de tout ces petits trous. Tu regardes Benjamin en coin. Il va te tuer pour ce que tu viens de dire. « C'était y a quelques semaines. J'étais défoncé, il m'a fait essayer du crack, c'était ma première fois. A la fois pour cette drogue et à la fois parce qu'il m'a baisé. » Mais comme il ne dit rien, toi tu continues. Tu pourrais sourire et être heureux mais aujourd'hui il n'y a rien qui pourrait te faire sourire. Tu veux juste passer ton temps roulé en boule sous une couverture. « J'ai pris un putain de pied et... Ouais, y a moyen que je recommence. Tu n'imagines même pas ce que ça peut faire, quand tu sens sa queue en toi. » Tu ne retiens pas un faible gémissement entre tes lèvres. Ta tête part en arrière pour se poser contre le dossier du canapé. Tu inspires doucement. Normalement il te faut plus qu'un joins pour te sentir bien, mais avec tout ce que tu avales en liquide ces derniers jours, il t'en faut pas beaucoup. « Et l'orgasme... Parfait. Je comprends ce que ressente les nanas quand on éjacule en elle mais alors le vivre, c'est le bonheur suprême. Et ce mec, si tu savais qui c'était, tu regarderais plus les choses de la même façon. » Tu regardes Benjamin. Tu ne sais pas comment ça va finir dans quelques minutes mais tu t'en fou. Tu t'en fou parce que là tout de suite tu es bien et c'est tout ce qu'il te faut. Parce que tu n'en peux plus d'aller mal et que quelques minutes de bien-être sont tout ce que tu demandes. « Même moi j'y croyais pas au début mais... Tu vois la photo que j'ai publier pour déconner sur mon journal ? Bah c'était pas un cadeau de Blair, c'était le mec que je me suis tapé. » Tu sors ton téléphone pour lui remontrer la photo. Tu le laisses regarder attentivement avant de sourire béatement. « Un putain de Père Noël sexy et bandant qui m'a baisé comme un dieu. C'était un putain de mec habillé en père noël. » C'était débile de dire tout ça à Benjamin, tu le sais, tu ne connais pas plus homophobe que lui. Déjà pour l'avoir vu se défouler sur des gays, mais aussi pour les traiter comme une maladie et la peste. Tu sais qu'il pourrait se jeter sur toi pour te tabasser ou de rejeter. Mais c'est un risque que tu es prêt à prendre en racontant ces cracks. Parce que ça lui apprendra à te faire chier de bon matin avec une chanson pourrie.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Compliqué
↳ ORIENTATION : Hétéro, (homophobe)
↳ OCCUPATION : Hockeyeur pro, parieur et pilote de course
↳ QUARTIER : queen's quarter
↳ RP EN COURS : (6/3) - complet, stop je ne peux plus vous prendre.

- Gaby
- Charlie
- Dwayne
- Joshua
- Jason
- Benmet#2
↳ INSCRIT LE : 20/11/2016
↳ CLICS : 442 ↳ POINTS : 125
↳ PSEUDO : Alex'
↳ AVATAR : Cody Christian

MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   Ven 20 Jan - 3:37



❝Visit of the little devil in bad day❞


Charlie & Benjamin
citation  △
« Je suis content de savoir que tu ne m'attends pas pour ce genre de choses, puis baisses d'un ton, je ne peux pas le deviner que tu as commencé, il a plusieurs semaines. »

C'est vrai comment j'aurais pu le savoir, il n'est pas venu me voir et il ne l'as pas écrit sur son front et je n'ai pas encore le pouvoir de lire dans les pensées, quoi que cela me serait fort utile pour savoir ce que pense certaine personne ou encore tricher au jeu. Oui, lire dans les pensées, c'est cool.

« Me reste un peu de cocaïne sur moi, je peux te dépanner. Après tu peux être certain de la qualité, tu me connais, c'est une faite maison en plus, sûrement plus efficace que celle que tu te payer de bas étage, bref, pas de soucis. »

Il me semble que les militaires ne gagnent pas trop mal sur leur pension, puis c'est Charlie, s'il me dit qu'il peut payer, j'ai tendance à le croire, bien que je ne fasse pas confiance a grand monde, lui, il a un bout de ma confiance, quoi qu'au moindre de faux pas elle peut disparaître très rapidement.

« Oui, je l'ignore et je ne te prends pas pour un bébé naïf, sinon je ne te vendrais rien sombre crétin, je me renseigne simplement pour faire mon boulot correctement. »

Et oui, quoi qu'on puisse un dire vendre de la drogue est un art où il faut connaître ces clients, pour petit à petit les amenés a consommer plus a acheter plus pour se remplir les poches sur leurs démences, puis les militaires, c'est pour retirer les images qui envahissent leur tête alors quand il tombe, il ne se relève pas, car il parte en isolement, ce sont des clients jusqu'au bout. Quoi que parfois, ils sont aidés et s'en sorte… C'est pour cela que je dois en savoir le plus possible, là, c'est facile, je connais Cha, mais il suffit qu'un de ces copains militaire soit au courant pour qu'il réussisse à le convaincre d'arrêter, ce qui m’emmerde un peu, il faut dire. Il s'égare dans ces pensées, j'ai donc encore vu juste sur le fait que c'est sur ce qu'il a vécu pendant son absence. Je le menace et il me menace à son tour, il ne sait pas que la guerre est une partie de plaisir pour moi, que quand je tue quelqu'un, je prends mon pied comme jamais. Je ne sais pas s'il a raison ou tord, mais je tue depuis beaucoup plus longtemps que lui et je torture des gens depuis mon enfance, alors quand il me fixe pour me dire cela, je lui souris de mon sourire énigmatique.

« Je suis désolé de le savoir aussi. »

Je n’ai pas fait la guerre comme lui, je ne tue pas l'ennemie, non, mais je vais parfois en pays de guerre pour vendre mes armes aux plus offrants. J'ai traversais des régions dévastées armé et tirant comme un soldat pendant une mission, mais je ne dis rien a quoi bon, je n'ai pas envie de savoir qui a la plus grosse entre nous deux, qu'il pense ce qui lui chante. Je bois une gorgée de ma boisson que je recrache aussitôt que ces mots couchés et mec sortent de sa bouche… Je le fixe avec de grands yeux, il est complètement perdu le pauvre. Je ne dis rien et il reprend, dire que j'ai envie de me barrer en l'insultant n'est qu'un euphémisme, je ne comprends pas comme cela a put lui arrivé, faut dire qu'enfermé qu'avec des mecs pendant des mois, cela n'a pas dû l'aider, mais même défoncer, comment… Je serre les poings. Il continue ajoutant des gestes et des bruits, ceci est complètement dégouttant contre nature, hideux, j'ai envie de m'arracher les yeux et me briser les tympans pour ne pas entendre ces conneries, je fait grinçai mes dents ma main glisse inconsciemment vers le couteau qui est a ma ceinture, lui ouvrir la gorge et le saigner comme un cochon pour le laver de son pêcher semble une excellente idée, c'est avec un regard noir que je le fixe. Je le prends par le col, puis il me montre une photo de son journal, je vois un mec presque nu en train de sucer une sucette avec un slip rouge, mon poing atterri sans prévenir dans sa joue droite. Je le relâche comme si son contact me brûle et je change de comportement avec lui.

« Petite merde, comment tu peux me raconter ça a moi ? Tu tiens donc si peu ont ton estime de te vanter d'une chose si honteuse devant moi ! »
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t385-la-mort-est-une-journee-qui-merite-detre-vecue-benjamin#3971 http://loveislove.forumactif.com/t517-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t515-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t516-lejoker

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin   

Revenir en haut Aller en bas
 

#82 - Visit of the little devil in bad day ~ Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pre-order de Septembre 2010 / Pury White Angel & Laches Black Devil
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» Magic, Mirth, and Mischief Collection - Partie IV
» Devil's Nightcap
» Cover your eyes, the devil's inside ♔ Néron&Harriet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#loveislove :: 
WELCOME TO BELFAST
 :: cathedral quarter :: habitations
-