AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
l'aventure #LOVEISLOVE s'arrête là, le forum ferme ses portes

Partagez | 
 

 Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise - Feat Gabriel M.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Compliqué
↳ ORIENTATION : Hétéro, (homophobe)
↳ OCCUPATION : Hockeyeur pro, parieur et pilote de course
↳ QUARTIER : queen's quarter
↳ RP EN COURS : (6/3) - complet, stop je ne peux plus vous prendre.

- Gaby
- Charlie
- Dwayne
- Joshua
- Jason
- Benmet#2
↳ INSCRIT LE : 20/11/2016
↳ CLICS : 442 ↳ POINTS : 125
↳ PSEUDO : Alex'
↳ AVATAR : Cody Christian

MessageSujet: Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise - Feat Gabriel M.   Jeu 24 Nov - 2:43



❝Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise❞


Gabriel & Benjamin
citation  △

Nous sommes en fin de matinée, je sors de la douche une serviette autour de la taille alors que je plaque mes cheveux vers l’arrière de mon crâne. Je suis parfaitement bien réveiller, je venais de finir mon sport histoire de rester en forme, j'ai même posté une petite vidéo de moi sur l'application afin de rester connecter, répondant à quelques messages de façon distraite. Ils sont tous si crédules avec leurs histoires qu'ils me font rire. Heureusement que nous sommes là pour leur faire ouvrir les yeux sur ce qu'il y a de mieux pour eux, les femmes. Bien que je m'amuse aussi à faire revenir ces dames vers ces beaux messieurs. Je ne sais pas où part le monde, ais sûrement à l'échec, comment voulez-vous que le monde tourne rond si même les humains commencent à faire des choses contre nature. Bref, je repose mon téléphone sur le petit meuble de ma salle de bains pour finir de m’habillai tranquillement. J'abandonne ma serviette sur la petite chaise dans un coin de ma salle de bains pour venir enfiler mon boxer et mon jean. Je sors ensuite pour me diriger dans ma chambre et récupéré mon t-shirt noir et ma veste de cuire, j'avais faim et une grande flemme de me faire à manger, il n'y avait qu'une solution dans ces cas-là un bon restaurant, pas la peine de tergiverser pendant une éternité, après tout, ce n'est pas la pauvre tomate seul et une feuille de salade dans mon frigo qui vont me nourrir après tout ce que je viens de dépenser. Je fais tout de même un arrêt par la cuisine pour boire un verre d'eau fraîche histoire de me rafraîchir, je chope les clés de ma voiture sur ma commode et ma paire de lunettes de soleil noir que je mets sur mon nez.

Je ne conduis pas de façon très prudente pour aller jusqu'au restaurant qu'un ami m'avait parlé qui se situe dans le quartier du Titanic center, ce n'est pas l'un des lieux où je préfère aller, c'est ici que l'on trouve la plus grande population atteinte par le virus. Pour le bien de la nourriture, j'accepte de me sacrifier pendant quelques heures et allé m’asseoir à ces tables, tout en évitant tout contact avec les personnes habitant l'endroit. J'entre dans le restaurant et m'installe à une table à l'écart du monde, une porte a coté conduis aux cuisines, les allées et venues ne me dérangent pas. Une jolie serveuse arrive pour prendre ma commande, je joue mon numéro avec elle, elle est sous mon charme, je plais toujours autant aux femmes et je lui annonce les plats, mon entrée se passe rapidement alors que j'observe la salle s'agiter autour de moi, le plat principal arrive et maintenant, j'en suis sûr, c'est dégueulasse, j'en prend une bouchée que je recrache aussitôt, étant à côté des cuisines, je ne me gêne absolument pas pour une pénétré et chercher le chef des yeux que je trouve sans mal vu le peux de monde présent.

- Vous êtes le chef ?

Il se retourne et me prend de haut, il pense que je suis l'un de ces larbins ou quoi ?

- Vous devriez avoir honte de servir des plats de la sorte à vos clients qui sont bien cons pour venir encore manger dans votre restaurant, je me demande pourquoi personne n'est encore venu fermer l'établissement, non mais regarder moi l'état de cette cuisine et je m'étonne de retrouver des choses étranges dans mon plat, et je vais vous parler aussi de cette décoration très particulière quand même là, y a beaucoup de mélanges de styles, ça me fait penser à… Ça me fait penser un peu à… Une espèce de… Non a rien du tout, c'est moche, même ma grand-mère a plus de goût ! Puis mon assiette était sale.

Il me coupe la parole. Pour de mander qui je suis en me repoussant vers l’arrière-salle, il me fit reculer jusque la sortie, alors que l'on continue de discuter joyeusement en montant le ton et s'insultant de plus en plus gracieusement et je réussis à finir par un « ferme ta gueule connard » juste avant qu'il ne referme la porte.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t385-la-mort-est-une-journee-qui-merite-detre-vecue-benjamin#3971 http://loveislove.forumactif.com/t517-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t515-lejoker http://loveislove.forumactif.com/t516-lejoker
avatar

Gabriel Montgomery
the weird boy

↳ ÂGE : vingt-cinq ans
↳ CÔTÉ COEUR : coeur brisé en attente d'être réparé
↳ ORIENTATION : bisexuel depuis peu, troublé par sa nouvelle orientation
↳ OCCUPATION : commis au restaurant "the flame"
↳ QUARTIER : cathedral quarter
↳ RP EN COURS : ¹ hazel
² aristote
³ benjamin
emmet
avary
loterie#6

↳ INSCRIT LE : 17/11/2016
↳ CLICS : 342 ↳ POINTS : 300
↳ PSEUDO : .wings
↳ AVATAR : babe tbs (florescentia)
↳ AUTRES COMPTES : soon.

MessageSujet: Re: Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise - Feat Gabriel M.   Jeu 5 Jan - 13:56



Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise
Benjamin & Gabriel
C’était une journée horrible pour Gabriel, d’abord, il s’était levé en retard, ensuite, il n’avait même pas eu le temps de déjeuner, des bouchons à n’en plus finir et le chef, sur les nerfs. Depuis son arrivée, le blond tentait de rester calme et de travailler rapidement. Mais en se faisant gueuler dessus, ce n’était pas bien partit. Oh, il savait que ce n’était pas tourné directement vers lui, mais ça le contrariait tout de même. Il n’avait même pas pu apprendre un peu avant le grand rush de midi, et devait comme les autres, se contenter de se bouger le cul. « Table 12, plat principal ! » Gabi grogna, encore un qui commandait ça, ils ne se doutaient pas que c’était long à faire ? Mais il était là pour travailler alors, tant pis. Cinq minutes plus tard, le plat était lancé comme tout le reste, pas le temps d’enfiler des perles, la salle était prête à craquer. Le restaurant « The Flame » avait une très bonne image, d’autant plus que le chef, étoilé, avait une bonne réputation. Donc il était hors de questions de décevoir les clients. Et contrairement à ce que certains pouvaient penser, tous les clients n’étaient pas gays. Et toutes les classes sociales pouvaient venir. Gabi en avait même vu faire des dîners d’affaires en ce lieu.

Ce qui faut s’avoir, en ce qui concerne le chef. C’est de ne jamais le faire chier pendant les rushs du midi et du soir, tant la pression était forte. Même les commis comme Gabi étaient extrêmement concentrés dans leur tâche. Et d’un coup, le rythme fut coupé par l’entrée fracassante d’une personne. Gabi, de dos, fronça les sourcils et se redressa. Les commentaires de ce qui semblait être un jeune homme, n’étaient absolument pas respectueux. Et puis, bizarrement le blond avait l’impression de le connaitre. Alors il se retourna et se figea, avant de fixer l’intrus d’un regard noir. Ce putain de connard, n’était simplement nulle autre que celui qu’il avait trouvé dans son lit avec Madeline. Si Gabi n’avait pas de self-control, il lui aurait rentré la spatule dans un endroit bien précis.

Le blond se permit de reprendre sa respiration une fois l’intrus éjecté de la cuisine. Le connard, d’abord, il venait ruiner sa relation, et ensuite, il venait foutre la merde à son boulot ? Gabi ne comptait pas laisser ça comme ça, quitte à se prendre un avertissement. Alors, tentant de se calmer, il retourna à son boulot, réfléchissant à un moyen de se venger. Il savait qu’au combat, il n’aurait pas de chance. Visiblement, celui-ci semblait bien plus fort que lui. Totalement dans ses pensées, le blond sursauta quand le chef lui cria dessus. Il venait de faire brûler son plat. Ce n’était pas arrivé depuis une éternité. Alors, piteusement, il fixa le pauvre steak dans la poêle, noir.

Un commis arriva entre-temps, laissant à Gabi le temps de prendre sa pause. Sortant rapidement des cuisines, il poussa quelqu’un avant de sortir par la porte des employés. Une fois dehors, il sortit une clope et l’alluma, le besoin intensif de se calmer. Il avait réussi à occulter ça de son esprit, et il fallait que l’autre con arrive pour lui remettre ça en tête. « Putain de connard, fais chier ! » Gabi shoota dans une des poubelles avec colère. D’où il était, Gabi pouvait encore entendre les cris du chef. Décidément, c’était bien une journée de merde. Mais dans un coin de sa tête, le blond savait qu’elle allait être pire que ce qu’il pensait.
acidbrain



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t152-love-is-a-losing-game-gabi http://loveislove.forumactif.com/t195-the-weird-boy http://loveislove.forumactif.com/t200-the-weird-boy http://loveislove.forumactif.com/t197-the-weird-boy
 

Avec ton faciès d'orang-outang t'es une pub vivante pour capote anglaise - Feat Gabriel M.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recettes avec du lait maternel ou lait infantile
» Quel make up avec une robe bleue canard ?
» Budget famille nombreuse avec un seul parent qui travaille...
» Future femme de GAV mais pas le droit de vivre avec...
» Toilettes raccordées à une fosse septique et HE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#loveislove :: 
WELCOME TO BELFAST
 :: titanic quarter :: the flame
-