AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
l'aventure #LOVEISLOVE s'arrête là, le forum ferme ses portes

Partagez | 
 

 #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie   Lun 16 Jan - 23:55

 
Aristote & Charlie

Le soleil était déjà descendu dans le ciel et les rues devenaient sombre. Pourtant il n'était pas si tard que cela. Tu soupires en jetant un œil à l'heure. Plus que quelques trucs à ranger et tout serait prêt pour l'arrivée de ton ami. Aristote avait proposé que vous passiez une soirée ensemble et tu avais dit oui. Tu apprécies beaucoup sa présence et son caractère. Tu te sens bien avec lui, tu te sens à ta place. Bon, vous ne vous étiez pas vu moins de quatre fois cette semaine mais cela ne te dérangeait pas, même si tu trouvais bizarre parfois qu'il te demande à passer autant de temps ensemble.
Tu avais donc ranger ton appartement et fait le ménage toute la journée afin de faire bonne impression, et surtout parce que tu savais recevoir des invités. Ta mère aurait fait une crise si elle avait vu l'état de ton domicile alors que tu recevais du monde, même si c'était un ami et qu'il pouvait se fichtre de ça. Tu finis les derniers arrangement avant de prendre clopes, cendrier et verre de lait pour t'installer à la fenêtre ouverte. Tu bois d'abord quelques gorgée de calcium liquide avant d’allumer la cigarette. Tu ne voulais pas le déranger avec les clopes et tu préférais toi-même fumer à la fenêtre pour ne pas laisser l'odeur froide que malgré tout, tu n'aimais pas vraiment. Le restes des choses illicites étant rangée tout au fond du tiroir de ta commode, laissant juste un peu de cannabis dans une boite en fer sur la bibliothèque.

Quelques coups contre ta porte et tu relèves ton nez vers l'intérieur de l'appartement. Tu écrases ta cigarette dans le cendrier sur le rebord et ferme la fenêtre. Tu tire sur le col de ta chemise ouvrant finalement deux boutons supplémentaires pour ne pas être engoncé dans le vêtement et être plus à l'aise. Avec un grand sourire tu ouvres le battant en grand, laissant apparaître Aristote. Tu t'effaces alors pour le laisser passer. « Salut,entre. » Tu refermes la porte en saluant ta voisine qui rentrait également chez elle. Tu avais un peu discuté avec elle. Elle était sympa et tu avais appris qu'elle venait de la campagne mais qu'elle était ici pour passer un diplôme en ébénisterie. Tu rejoins Aristote dans le salon et tu le laisses découvrir lentement les lieux, c’était la première fois qu'il venait chez toi. « J'ai déjà commandé les pizza, elles sont dans le four. » Tu y jette d'ailleurs un œil rapide pour voir si la chaleur était toujours là. Pensant à faire une note mentale pour les réchauffer quand il le faudrait.

« Je te sers un truc à boire ? » Une fois dans la partie cuisine, tu fouilles dans le frigo pour sortir plusieurs boissons que tu poses à côté. « Bière, soda, eau, jus de fruit, … ? » Tu le regardes en attendant ta réponse puis tu le sers avant de te servir un bière que tu poses ouvertes sur le comptoir  avant d'attraper un paquet de chips que tu verses dans un saladier. Tu vas vers le canapé en faisant un signe de la main pour qu'il te suive. « Installe-toi. Tu veux garder le film pour plus tard où tu veux qu'on le commence maintenant ? » Tu le rejoins sur le canapé après avoir posé les chips et le boissons sur la table basse. Tu essuies tes mains plusieurs fois sur ton pantalon pour faire partir ta nervosité et chassant les derniers poils du chien du voisin qui t'a fait la fête alors que tu descendais chercher le courrier, espérant que l'effet Ari arrive bientôt pour passer une bonne soirée et enfin être détendu, après tout, tu n'es pas dans une embuscade. « D'ailleurs, tu veux mater quoi ? » Tu lui proposes gentiment parce que c'est ton invité. Tu lui tends la tablette à laquelle tu as connecté le disque dur pour qu'il puisse fouiller tranquillement et faire son choix avant de basculer le tout sur la télé. Tu le regardes en silence faire son choix, te reposant les questions que tu avais posé à tes amis, cherchant alors tes propres réponses.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire et adepte des coups d'un soir
↳ ORIENTATION : Homosexuel
↳ OCCUPATION : Guitariste dans le groupe Loud Silence et serveur à starbuck
↳ QUARTIER : #55, studio, cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Lenny - Gaby - Charlie - Ruben
↳ INSCRIT LE : 18/11/2016
↳ CLICS : 218 ↳ POINTS : 315
↳ PSEUDO : Lore
↳ AVATAR : Tyler Posey by Shiya

MessageSujet: Re: #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie   Mar 17 Jan - 11:02


Tu soupires devant ton écran d'ordinateur. Bordel mais comment il fait ? C'est pas humain d'arriver à faire ça ! Tu reportes ton regard sur l'écran face à toi et surtout sur l'homme qui arrive à jouer aussi bien avec le manche de la guitare dans la main gauche que dans la main droite. Il semble faire ça avec une aisance qui attise ta jalousie tandis que toi tu essaies depuis deux heures et tu joues encore plus mal qu'à tes débuts ce qui n'est pas peu dire ! Être ambidextre à la guitare... Ça t'avais jamais traversé l'esprit avant, mais maintenant que tu sais que c'est possible, tu t'obstines à vouloir réussir. Même si tu vois pas bien à quoi ça va te servir. Quoi que si tu pers un bras et qu'on te donne une prothèse, bah tu seras sûrement bien content de pouvoir continuer à jouer même si tu perds le mauvais bras !... T'es parti loin là. Si t'avais su en ouvrant ton ordinateur que tu te perdrais à ce point sur un site d'hébergement de vidéos en ligne qu'on ne citera pas (je vous donne un indice, il est rouge, blanc et noir. Ça y est, vous situez ?), tu y aurais peut-être réfléchi à deux fois. Tu consultes l'heure d'un oeil distrait, déjà prêt à t'y remettre lors que tu t'aperçois que, ouais. Là t'es définitivement en retard pour aller chez Charlie.

Tu remets ta guitare en place avec prudence avant de te mettre à courir à travers ton studio. Tu avises rapidement ce que tu portes. Un tee-shirt à l'effigie de Fall Out Boy, un jean et un sweat... Pas vraiment comme ça que tu avais prévu de t'habiller mais vu le retard que tu as pris, ça fera l'affaire. Tu es sûr que si tu te grouilles (et si la chance est avec toi et que tu choppes le bon métro), tu peux encore arriver à l'heure ! Tu troques rapidement ton sweat contre un manteau adapté pour affronter le froid de l'hiver, enfiles ta paire de doc martens (qui ont déjà quelques années derrière elles... C'est solide ces machins !), récupères le strict minimum à savoir carte de bus, clés, portable et te précipite dehors.

Vingt-cinq minutes plus tard, tu te retrouves, déjà un peu plus calme devant la porte de l'appartement de Charlie. Tu as dix minutes de retard. Tu t'attendais sincèrement à plus parce que c'était pas gagné cette affaire là et tu aurais plutôt misé sur vingt minutes vois une demi-heure de retard. Alors, un peu fier de toi quand même (même si arriver en retard n'est jamais une source de fierté... Mais c'est un de tes nombreux défauts : toi et la ponctualité, vous vous entendez pas.), tu toques à la porte de ton ami, un léger sourire aux lèvres. Tu aimes bien (voir beaucoup) le voir. Pourquoi ? Tu ne sais pas. Ça fait longtemps que tu n'avais pas vu autant de fois une même personne en si peu de temps. Parce que ça fait quand même la cinquième fois en une semaine là... Tu décides finalement de repousser ces questionnements au fond de ton esprit lorsque la porte s'ouvre sur Charlie. Tu auras bien le temps d'y penser plus tard ! Tu entres en saluant ton ami et retires rapidement ton manteau avant de suivre Charlie à la cuisine. Tu souris lorsqu'il aligne les bouteilles devant toi et réponds :

"-Je vais rester traditionnel, une bière m'ira très bien."

Tu le remercies lorsque tu te retrouve avec une bière décapsulée sous le nez et observes le blondinet vaquer dans sa cuisine. On dirait bien que les rôles sont inversés même si la situation du fameux matin suivant votre première rencontre n'est pas vraiment la même. Il semble aussi à l'aise dans sa cuisine que toi et surtout, il ne semble pas gêné par ce qui est arrivé il y a quelques jours. Le fameux message qui t'as collé un brasier monumental dans le bas ventre et que tu as eu du mal à éteindre... Avant de te doucher aussi sec quelques heures plus tard lors tu as appris que ce message ne t'étais pas destiné. Tu es un peu jaloux de celui qui aurait dû recevoir ce message. Parce que tu aurais bien remis le couvert avec cette gueule d'ange. Pourtant, tu n'en as rien dis, tu as fait comme si de rien n'était, au final, qu'est ce que tu pouvais faire d'autre ? Alors, ça fait des jours que tu repousses ce message au fond de ton esprit et que tu tentes de museler ton imagination. Mais face à Charlie directement, c'est bien plus compliqué. Pourtant, tu fais comme si de rien n'était lors que tu t'assois dans le canapé en posant ta bière sur la table basse pour ensuite attraper la tablette qu'il te tend. Tu réponds en commençant déjà à regarder ce que contient sa bibliothèque de films :

"-Ca dépend combien de temps il dure... Tiens, ça fait longtemps que j'ai pas vu Fight Club. On regarde ça ? Enfin si ça te va."


Tu relèves le nez de l'écran pour lui adresser un sourire. Tu ne seras pas vexé si il te dit qu'il veut regarder autre chose, peut-être un peu plus léger. Mais tu n'as pas pu retenir tes paroles lorsque tu as vu le nom du film dans le disque-dur. Mais faut dire que Charlie en a des dizaines et des dizaines et que Fight Club est loin d'être le seul qui te fais envie. Puis, tu t'aperçois de ton impolitesse. Bon sang, Charlie t'invite, il te laisse choisir le film, il a payer le repas et toi tu fais comme si tout était parfaitement normal ! Tu rougis un peu, songeant que ta mère t'aura sans doute déjà mit une claque derrière la tête si tu avais agis comme cela devant elle. Alors, un peu gêné de ton impolitesse, tu te rapproches doucement de Charlie jusqu'à ce que vos genoux se collent presque, tu poses la tablette sur chacune de vos jambes et murmures :

"-Je préfère qu'on choisisse ensemble. C'est plus sympa non ? Et puis tu m'invites gentiment, moi je me pointes, j'amène rien, on peut bien choisir à deux."

Tu lui adresses un petit sourire un peu honteux, les joues toujours légèrement rouges.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t180-la-fratrie-des-savants-la-fratrie-des-couillons-oui http://loveislove.forumactif.com/t266-wild http://loveislove.forumactif.com/t301-wild http://loveislove.forumactif.com/t299-wild
avatar


↳ ÂGE : 22 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
↳ ORIENTATION : Don't ask, don't tell...
↳ OCCUPATION : Ancien militaire de la Irish Army, plutôt drogué ces temps-ci, traine aussi dans les embrouilles
↳ QUARTIER : #82 - Cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Benjamin - Ceallagh - Dwayne - Annabeth - Keane's Family - Laël - Ezekiel (rp loterie) - Emmet - Joshua #2 - Caitriona - Arilie #2
↳ INSCRIT LE : 26/11/2016
↳ CLICS : 914 ↳ POINTS : 2280
↳ PSEUDO : Cass
↳ AVATAR : Jeremy Allen White (skrivaj)

MessageSujet: Re: #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie   Jeu 19 Jan - 23:38

 
Aristote & Charlie

Tu lui sers sa bière avant de t'installer en tailleur sur le canapé. Tu le laisses prendre ses aises et bizarrement, tu trouve que la situation est totalement inversée par rapport à la fois où vous aviez passé ensemble. Tu te demandes si lui aussi est un peu gêné en cet instant mais tu n'en as pas l’impression. Tu sursautes presque lorsqu'il s'exclame sur le choix du film. « Ouais pas de soucis, ça fait un bail également. » Tu souris, on dirait un grand enfant avec sa joie et le grand sourire qui lui mange le visage. Puis tu le vois rougir et tu te dis que là il doit être un peu gêné.
Tu regardes vos deux genoux se coller sans que tu sois à l'origine du geste. Cela fait dévaler plusieurs frissons le long de ta colonne vertébrale. De bons frissons. « Tu es sûr ? » Tu ne sais pas vraiment si tu poses cette question pour savoir s'il est sûr de vouloir choisir le film à deux ou s'il est sûr de vouloir être si près de toi.

Tu te reprends en te penchant sur la tablette, te permettant de te concentrer sur autre chose que la source de chaleur à tes côtés. Sauf que cela ne te fais que te rapprocher de lui et quand ton bras heurte le sien, tu te décales un peu maladroitement, faisant limite tomber la tablette posée en équilibre sur vous. « He bien on peut se mater un truc tranquille, je sais pas. Tu as déjà vu Limitless ? Avec Bradley Cooper ? » Tu te concentres sur ce que tu fais pour faire abstraction de ce qu'il se passe dans ta tête, ce n'est absolument pas le moment de te perdre dans tes pensées et tes questionnements. « Ou bien, j'ai téléchargé dernièrement c'est Independance Day, tu sais la suite qui est sortie cet été. » Tu fais tout pour détourner tes pensées de la situation et ça marche plutôt bien. Tu en oublies presque sa chaleur contre toi. « Autrement on peut regarder Figth Club, je garde rarement les films que je n'aime pas, alors... » Tu sous-entends par là que tu acceptes volontiers son choix de film et que cela ne te pose aucun problème de le regarder. Après tout, tu lui as proposé de choisir, ce n'est pas pour rien.
Tu humidifies tes lèvres en attendant sa réponse puis tu hoches la tête et attrape ta canette de bière en te penchant en avant. Sauf que dans le mouvement, ayant la fainéantise de décroiser tes jambes, tu te penches trop et es à la limite de tomber. Tu ne dois ton salut qu'à ton réflexe d'avoir poser ta main sur la cuisse de Ari, faisant ainsi un appuie, te permettant de te redresser avec ta bière sans chuter comme un abrutit au sol.

Une fois que tu as bu quelques gorgées, tu remarques que ta main est toujours posée sur sa cuisse et tu rougis en l'ôtant et en détournant le regard vers un point invisible devant toi. « Désolé. » Tu finis par te lever en essuyant tes mains sur ton pantalon plusieurs fois et tu attrapes ton paquet de cigarette et le cendrier pour t'installer à la fenêtre. Tu fumes en regardant la ville d'abord, qui se couvre de la nuit, puis tu regardes Aristote avec un doux sourire. Tu aimes bien être en sa compagnie mais tu ne comprends pas vraiment ce qu'il trouve d'intéressant chez toi. Il t'a en plus de cela vu en crise d'angoisse, il aurait du fuir ou te foutre dehors mais non, il continue de te parler par message, il t'appelle aussi parfois. Puis il veut passer du temps en ta compagnie. Hormis tes amis d'enfance, hormis tes amis d'école, cela n'a jamais été ainsi pour toi, et encore, tu en revois peu de tes anciens amis. Un peu par ta faute peut-être, puisque tu n'as pas reprit contact avec eux mais ce sont eux qui l'ont fait.
Tu écrase ton mégot et laisse le cendrier sur le rebord de fenêtre avant de la fermer et de t'appuyer contre. « Alors, que veux-tu faire ? » Tu mordilles ta lèvre en réflexe pendant que tu écoutes sa réponse. C'est fou comment tu aimes être en sa présence.

copyright acidbrain

_________________
Du trio, on est passé en duo à cause de moi. Puis toi et moi c'est devenu un nous, juste quelques temps. Puis le duo est devenu un solo à cause de toi. Puis nous sommes redevenu toi et moi. Sid & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t637-flirting-with-death-is-not-just-on-the-battlefield-charlie http://loveislove.forumactif.com/t727-cheane http://loveislove.forumactif.com/t729-cheane http://loveislove.forumactif.com/t730-cheane
avatar


↳ ÂGE : 23 ans
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire et adepte des coups d'un soir
↳ ORIENTATION : Homosexuel
↳ OCCUPATION : Guitariste dans le groupe Loud Silence et serveur à starbuck
↳ QUARTIER : #55, studio, cathedral quarter
↳ RP EN COURS : Lenny - Gaby - Charlie - Ruben
↳ INSCRIT LE : 18/11/2016
↳ CLICS : 218 ↳ POINTS : 315
↳ PSEUDO : Lore
↳ AVATAR : Tyler Posey by Shiya

MessageSujet: Re: #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie   Dim 29 Jan - 20:24

Tu hoches la tête lorsqu'il te demande si tu es sûr, même si tu ne sais pas vraiment à propos de quoi il te pose la question Mais tu ne peux que lui dire oui de toute façon. Tu le détailles sans pouvoir t'en empêcher lorsqu'il se penche sur la tablette. Il semble gêné à son tour bien que tu en ignores la raison. Supposition qui a plutôt l'air de se confirmer lorsqu'il s'éloigne précipitamment de toi après que vos bras se soit heurtés, manquant par là même d'envoyer valdinguer la tablette. Ça t'embête. Tu ne veux pas qu'il soit gêné à tes côtés. Tu te décides finalement à lui répondre :

"-Je n'ai pas vu Limitless, mais j'ai vu la suite de Independance Day au cinéma cet été... J'ai pas été super emballé."

C'est même un faible mot. Tu t'es carrément mit à ronfler en plein milieu de la séance et c'est un Newt outré que tu le déranges qui t'as réveillé. Tu t'es carrément tapé un sermon de la part de ton petit-frère de dix-neuf ans à la sortie du cinéma. Tu as un peu honte d'ailleurs. Même encore aujourd'hui, plusieurs mois après, tu es gêné. Tu lui souris lorsqu'il te dit accepter de regarder Fight Club. C'est gentil de sa part après tout, mais maintenant, tu ne sais plus très bien ce que tu dois choisir entre Limitless et Fight Club. Tu as, oserais-tu l'avouer, un peu peur de faire une connerie bien que Charlie t'ai certifié que les deux lui plaisait. Avec lui, que ce soit par sms ou en face-à-face, tu as l'impression de marcher sur un fil de soie qui pourrait se rompre sous tes pas à tout moment. Ça ne t'étais encore jamais arrivé. Tu te souviens que toi et Charlie êtes amis, mais pourtant, tu ne parviens pas à te comporter avec lui comme tu peux le faire avec Gabriel, Lio ou Lenny. Tu finis pourtant par déclarer, te décidant enfin à trancher :

"-Si tu veux bien me faire découvrir Limitless, je suis partant."

Tu as envie de découvrir les goûts cinématographiques de Charlie et si découvrir autant de bons films dans sa bibliothèque t'as fait sourire, pas mal t'étaient inconnus (oui, t'es plus séries et musiques que films) et tu avais envie de les découvrir. Et puis, soudain, sa main se retrouve sur ta cuisse. En voyant sa position, tu comprends rapidement que c'était pour se stabiliser et éviter de se retrouver avec un sol couvert de bière ou un Charlie couvert de bière sur le sol. Cette image en amène rapidement une autre dans ton esprit et... Non Ari, concentration ! La vision d'un Charlie en tee-shirt blanc, détrempé et transparent est sûrement plus qu'alléchante, mais c'est vraiment pas le moment ! Il te semble sentir la chaleur de sa main directement contre ta peau malgré le tissu du jean entre vos deux épidermes. Et puis soudain, plus rien. Un petit désolé retentit dans le silence de l'appartement et tandis que un petit bonhomme te ressemblant étrangement crie son désespoir de manière théâtrale à la perte de contact dans ta boite crânienne, tu balbuties une réponse incompréhensible même pour toi. Tu le fixes, un peu rêveur alors qu'il se met à fumer à sa fenêtre. Cette scène ressemble étrangement à celle d'il y a quelques matins chez toi. Lui fumant à la fenêtre et toi le dévorant des yeux. Et tu t'étonnes de lui trouver autant de classe que la dernière fois malgré qu'il porte cette fois son haut. Il te sort de tes pensées en refermant la fenêtre et en t'interrogeant. Avant que tu ai pu répondre, la sonnerie du four retentit. Tu prends un air indigné, faussement outré que tu es de t'être fait interrompre par un four. Puis tu souris amusé :

"-Commençons par aller nous occuper de ces fabuleuses pizzas, on verra après pour la suite !"

Oui, tu as faim. Tu te lèves et te dirige à la suite de Charlie vers la cuisine, laissant, presque inconsciemment, ton regard se diriger vers les fesses de Charlie avant que tu te reprennes brusquement. Oh bon sang. Ami. Ami. Ami. Si ça continue ainsi soit la soirée va être une torture, soit tu vas lui sauter dessus avant la fin. Faut absolument que tu te reprennes. Tu te baisses devant la vitrine du four pour essayer de te distraire de la vision du fessier de Charlie qui hante encore ton cerveau et souris :

"-Elles ont une jolie tête ! Si elles sont aussi bonnes que belles, ça va être un régal ! Je te sors des assiettes ?"

Tu lui adresses un regard interrogateur agrémenté d'un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t180-la-fratrie-des-savants-la-fratrie-des-couillons-oui http://loveislove.forumactif.com/t266-wild http://loveislove.forumactif.com/t301-wild http://loveislove.forumactif.com/t299-wild

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie   

Revenir en haut Aller en bas
 

#82 - Sensation de petites habitudes ~ Arilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les petites maisons de Jules GOSSELIN
» Les Petites Magies
» Soupe aux petites fèves
» petites tourtes lorraine
» les petites bêtes ne mangent pas les grosses mais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#loveislove :: 
WELCOME TO BELFAST
 :: cathedral quarter :: habitations
-