AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
l'aventure #LOVEISLOVE s'arrête là, le forum ferme ses portes

Partagez | 
 

 Let's go hunting together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kaylian Rosebury
BOOMBOX_GODDESS

↳ ÂGE : 30 ans, l'infini devant les yeux.
↳ CÔTÉ COEUR : Libre, et refuse de s'engager. Une peur? Qu'importe. Elle ne veut que du sexe, encore du sexe et toujours du sexe.
↳ ORIENTATION : Homosexuelle c'est certain, et elle ne s'en cache pas... au contraire.
↳ OCCUPATION : Gérante autoritaire et implacable du bar lesbien Boom Box depuis peu.
↳ QUARTIER : Queen's Quarter #237, dans un loft cosy et mordern
↳ RP EN COURS :

Lenny 2RubenAvary

___________________________

RP(s) terminé(s):

Lenny


Be careful, I'm a tiger.

↳ INSCRIT LE : 18/11/2016
↳ CLICS : 106 ↳ POINTS : 165
↳ PSEUDO : Charly
↳ AVATAR : Megan Fox

MessageSujet: Let's go hunting together   Dim 1 Jan - 19:25


   

   
Let's go hunting together


Ruben et Kaylian


   

Ce samedi, je suis à nouveau de sortie en boite : j’ai organisé une petite virée nocturne avec trois magnifiques panthères de la ville. La boite de nuit ne m’intéresse que pour le côté intemporel et métisse. Je me fous que l’on me reconnaisse, il s’agit juste d’un endroit où chasser. La moitié de mes conquêtes sont des rencontres dans ce genre d’endroit, l’autre via des applications, dont #LoveIsLove. L’une d’entre elle est gynécologue… j’ai de quoi m’amuser.

Je porte un simple débardeur sous une légère veste longue en coton noir. Mon pantalon en cuir couleur nuit et moulant libère mes chevilles sous un ourlet arboré d’une fermeture éclair, donnant au monde le loisir d’apprécier mes chaussures plateforme Jeffrey Campbell brunes. Mon rouge à lèvre est un framboise foncé, tirant presque sur le bordeaux. J’aime racoler la noirceur de mes cheveux avec le maquillage sobre: deux simples traits de eyeliner façon œil de chat arborent mes yeux. Soyons fines et sophistiquées. Je suis déjà devant la boite lorsque je reçois un premier appel. Je ne connais pas le numéro mais je pense savoir qui est au bout du fil. Je décroche et lance un simple « oui ».

- Ton félin favori est à l’intérieur. Je t’attends. Les deux autres ne sont pas encore là chérie.
- J’arrive, prépare toi.

Je range immédiatement mon téléphone et monte les quelques marches menant à l’entrée. Après mon autorisation de pénétrer sur les lieux obtenue, je m’empresse de bousculer la porte. L’odeur de chair, d’alcool, de parfum et de drogue envahissent mon système respiratoire, s’accrochant à ma peau et mes cheveux. Bienvenue dans le monde si idéalisé de la débauche. J’écarte les nombreux rideaux séparant les couloirs et arrive enfin dans la salle principale où musique, danse et verres renversés sont maîtres. Le bar est bondé comme jamais, les serveurs préparent à vive allure absolument toutes les commandes sans daigner se tromper dans le comptage des factures. Quel boulot de merde. Je le laisse volontiers ! J’en ai presque pitié pour mes employés. Heureusement, il n’y a pas les hommes chez moi, ces charognards avides et assoiffés… J’en viens à penser à Lenny. Nom de Dieu sort de ma tête ! Je veux oublier Lenny pour ce soir. Je me précipite vers une autre salle, séparée de la principale par un rideau rouge ardent, et aperçoit alors le coin des couples et rencontres intimes : un sofa très longs et bas est placé dos à moi devant une table basse et de multiples canapés duo. Le tout fait presque penser à un open-space pour échangiste, c’en est presque drôle. Une magnifique créature est assise, les jambes croisées sous une superbe robe courte violette. Ses jambes longues et fines dévoilent des tatouages de composition florale absolument sublimes. Elle lève la tête vers moi et se mord sa lèvre rose inférieure. Ses cheveux sont court, teints en blond, comme Lenny… J’ai envie de la baiser. Je m’installe à côté d’elle.

- Où sont les autres ? Je n’aime pas attendre.

Elle hausse les épaules, attrape mon menton et m’embrasse en prenant bien soin de lécher mes lèvres au passage. Je ferme les yeux, je savoure. Elle prend alors son téléphone et regarde ses notifications.

- Elles sont là. Elles prennent à boire et nous rejoignent dans la foulée.
- Bien.

Mon Dieu ce soir je compte bien m’amuser. Je sens déjà monter en moi le bouillonnement sévère d’un fantasme sur le point de se réaliser. J’embrasse la tatouée vivement, et après une dizaine de minutes de câlin langoureux, deux filles arrivent les mains prises par des verres pleins. Une grande et fines aux cheveux longs noirs dont les pointes sont teintes en rose, et l’autre voluptueuse et ronde, absolument délicieuse avec un visage divin de poupée. Elles posent les verres sur la table basse.

- Salut les filles… Dites-moi, qui de vous trois est la superbe gynéco’ ?

La poupée m’adresse un clin d’œil. Superbe femme.

- Et je suis mariée. Je suis là parce que la « Goddess » est mon idéale au féminin, et que la poitrine de mon mari n’a jamais été à mon goût.

Mon Dieu quelle chaleur ! Je lui souris puis me lève pour lui retirer sa veste en cuir. J’en profite pour embrasser son cou, et venir voler un baiser à l’autre fille aux cheveux roses. Je me sens divinement bien. La troisième assise sur le canapé enchaîne :

- Bon dites-moi les gazelles ! On va faire un jeu… des paris et de la boisson. J’imagine que tout le monde est d’accord !

Nous prenons place sur les canapés et je laisse la fille dicter les règles : des baisers, des câlins, de la chasse et des verres à la chaîne. Le jeu est incroyablement stimulant, je suggère et abuse des sous-entendus, rendant folle la moitié de la boîte… Jusqu’à ce qu’un individu masculin pénètre dans la salle accompagné de trois hommes. Son visage me parle… Il s’assoit sur un sofa non loin de nous, entouré de ses proies, et un de ses hommes verse quelque gorgées de vodka dans son gosier. Mmmh ce type au milieu me dit quelque chose... vraiment, je l'ai déjà vu je crois.

Il tourne alors son visage vers moi, m'adressant un clin d’œil avant d'attirer vers lui un autre homme qui passait par là. Il se retrouve alors entouré de quatre mâles en rut. Ok, il veut jouer. Je me tourne vers ma favorite de la soirée et me jette sur ses lèvres en attrapant le bras de la fille aux cheveux roses, la forçant -et ça ne lui déplaît pas- à toucher mes hanches chaleureusement. La troisième fille tire alors sur mes cheveux, se sentant sans doute un peu seule et jalouse, et écarte mon visage de celui de la gynécologue. Elle verse alors le contenu de son verre entre mes lèvres puis embrasse mes joues sur lesquelles le surplus de liquide finis sa route... mon Dieu je suis aux anges...

J'observe du coin de l'oeil le mec d'en face... Voyant que je le regarde, il s'empresse de déboutonner le col de l'un de ses amants pour lui bouffer la gorge. D'accord mon cher... tu veux jouer à ça. Un mec s'exclame alors:

- Ruben, cette soirée, c'est la tienne!

Ruben?! Ok je me souviens de ce mec! Je l'ai vu sur #LoveIsLove, à compter ses conquêtes et en afficher fièrement le nombre gigantesque sur son profil. Ok ok mec, tu es aussi un chasseur de chair fraîche... Je me lève alors sous les regards étonnées de mes charmantes chéries et vient me positionner face à ce Ruben dont le pseudo n'est autre que "Rubary".

- C'est ta manière de me provoquer et d'engager une compétition de venir te prélasser avec tes conquêtes masculines?

   
Code by Sleepy


Merci!:
 

_________________

I was born this way

       

!

       


Dernière édition par Kaylian Rosebury le Lun 2 Jan - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t444-you-should-know-my-name-repeat-after-me-goddess-kaylian-rosebury http://loveislove.forumactif.com/t491-boombox_goddess#5801 http://loveislove.forumactif.com/t489-boombox_goddess http://loveislove.forumactif.com/t577-boombox_goddess
avatar


↳ ÂGE : 26
↳ CÔTÉ COEUR : Célibataire depuis un sacré bout de temps maintenant. Je suis un éternel dragueur.
↳ ORIENTATION : J'aime les hommes et seulement les hommes.
↳ OCCUPATION : Mannequin quand je le peux, sinon je suis journaliste de profession.
↳ QUARTIER : City quarter, appartement N°06. J'ouvre ma porte à tout le monde, du moment qu'ils sont bien intentionnés.
↳ RP EN COURS : .
Atelier cuisine.
Emmet
Cameron
Joshua
Jackson
Kaylian
Grant
Aristote
↳ INSCRIT LE : 23/11/2016
↳ CLICS : 259 ↳ POINTS : 550
↳ PSEUDO : Ely
↳ AVATAR : Ed Westwick
↳ AUTRES COMPTES : ///

MessageSujet: Re: Let's go hunting together   Lun 2 Jan - 13:53


Let's go hunting together.Kaylian & Ruben.



C'était une soirée qui s'annonçait particulièrement intense et chargée d'adrénaline.  J'avais eu un rancard, simple et sans grand intérêt sur l'application #LoveIsLove, que j'avais réussi en un temps record, à modifié en triple rancard. Un seul, mais avec trois hommes plus que sexy à mes côtés. Des beaux jeunes hommes sportifs, plutôt magnifiques, et surtout qui ne m'attireraient aucuns problèmes par la suite, je m'en était assurés. Je ne suis pas le genre d'homme qui fixe des rancards dans le but de se revoir par la suite. On se voit, n s'amuse, on prends du bon temps, mais ensuite mon grand c'est "ciao et à la prochaine si j'en ai encore envie". Ça peut paraître cruel, mais je suis comme ça, et ils le savent je ne m'en cache pas. M'enfin soit, me voilà dans ma chambre, devant mon miroir, à parfaire les plus petits détails. J'aime être parfait, et je m'applique à ce que ça le soit à chaque fois que je passe le palier de ma porte dans le but de sortir en soirée. Costume noir avec cravate et chaussures assorties, chemise blanche, et quelques accessoires pour faire plus sympa. Un touche de parfum, et mon portable sonne déjà. Je jette un coup d’œil à ma montre, ça va je ne suis pas en retard. Je prends l'appareil mobile dans ma poche, pour voir un texto de l'un de mes prétendants, qui me dit qu'il est prêt, et pressé de me voir. Je ne prends pas la peine de répondre, et remet mon smartphone dans ma poche. Il verra bien quand je serais là, pas besoin de le tenir au courant de tout mes faits et gestes à l'heure précise où je m'exécute.

Quelques minutes plus tard, me voilà devant la boite de nuit, sortant de ma voiture que j'ai garé plus en contre-bas. Je n'aime pas les parkings trop prêts des entrées, simplement parce que le vandalisme se fait de plus en plus présent en ville. Je rattache les trois boutons de mon costume, et envoie un rapide texto au playboy qui doit m'attendre quelque part. « J'arrive. Retrouve les deux autres, et attends moi à l'entrée. » C'est simple, clair, et précis. Pas de futilités, ça ne sers à rien. Je reçois un simple « Ok. » Et remet mon mobile à sa place, avant de me diriger vers la musique légère qui me parvient d'un peu plus loin. J'aime bien sortir dans ce genre d'endroits, il y a du monde, mais il y a aussi et surtout des pièces réservées pour ceux qui veulent se faire plus discrets. C'est mon cas, je suis journaliste, et même si j'affiche clairement ma préférence pour la gente masculine, et pour le fait que je ne me prive de rien, je n'aime pas que l'on me voit à l'extérieur avec trop d'hommes. C'est une question d'image, rien de plus. Je repère de loin mes trois jaunes hommes qui m'attendent, et un sourire de conquérant s'affiche déjà sur mon visage. J'aime bien cet effet que je fais sur eux, sur le simple fait qu'ils ne cachent pas leur envie dès que leurs regards me trouvent. Arrivé à leur hauteur, je me rends compte que l'un d'eux est plus grand que moi, je n'aime pas ça, mais c'est ma faute. J'ai omis de lui demander, alors je retient ma remarque pour moi, et lui attrape l'arrière de la tête pour planter ma bouche sur la sienne. Derrière moi, le plus baraqué, et donc le plus sportif je présume, m'attrape les hanches et m'embrasse le cou, pendant que je stop mon baiser pour faire de même avec le troisième. Un bonjour comme je les aimes. Je leurs souris, et temps ma carte d'identité au videur de l'entrée qui ne dit rien, me la rends, et m'ouvre la porte. C'est partis, je pénètre dans l'entre de la débauche, au bras de mes trois conquérants.

A l'intérieur la musique couvre le brouhaha des gens qui essaient de se faire entendre, des verres qui s'entrechocs, et des rires tonitruants. Je perçois des bribes de conversations, au fur et à mesure que j'avance dans la foule de danseurs en sueurs, mais je ne m'arrête nul part. Mon itinéraire est tout tracé, je ne prends pas le temps de passer la salle au peigne fin. J'ai ce qu'il me faut pour ce soir. Juste devant le rideau rouge, menant à la pièce plus discrète, je me retourne vers mon sportif pour lui demander de nous ramener des verres de ce qu'il veut à l'intérieur, et passe le rideau avant même qu'il ait eu le temps de confirmer. Suivi par les deux autres boys, je m'assois sur l'un des canapés de l'entrée.Je parcours rapidement la salle du regard, pour tomber sur un couple qui se bécote dans un coin, des jeunes qui vont surement s'envoyer en l'air ce soir et ne plus jamais se revoir et une femme. Une femme que je pense connaitre, mais sur qui je ne m'attarde pas plus que ça, je n'ai pas envie de me torturer l'esprit à savoir d'où je la connais. Mais elle m'intrigue, dans le sens où j'ai l'impression de me voir moi, avec mes boys. Elle est entourée de trois magnifiques jeunes femmes, quelle à l'air de maîtriser à la baguette.

Mon sportif revient avec le plateau rempli de verres, qu'il pose sur la table face à nous et prends sa place à côté de l'un des autres hommes. Okay, il faudrait peut-être que je leur donne des noms pour ce soir, ce serait plus simple. Cette simple idée me fait sourire, et finalement je l'abandonne. Il y aura simplement le sportif, le grand, et le blond. Ce sera bien suffisant. J'attrape un autre gay qui passe devant nous, pour planter ma bouche sur la sienne également. Il ne faisait pas parti du jeu, mais le regard de la jeune brune sur moi m'a donné envie de la mettre au défi. Un jeune gay, brun, habillé en débardeur résille, le cliché type. Je n'aime pas ça, mais rien que l'idée d'avoir quatre hommes sans retenu à mes côtés est un pur plaisir. Mettant un stop au baiser fougueux que j'avais entrepris, je jette un coup d’œil à mon alter-égo féminin qui s'est empressée de faire de mêmes avec ses demoiselles. Un sourire triomphant sur le visage, je commence à déboutonner la chemise de mon grand gaillard, pendant que je me sens touché par d'autres mains solides. Surement l'un des autres hommes à mes côtés. Cette soirée s'annonce bien mieux que ce que je ne pensais. Le blond m'annonce alors que cette soirée, c'est la mienne, et un grognement incontrôlable sort du fond de ma gorge quand j'attrape ses cheveux mi-longs de surfeur pour attirer son visage à moi. Après quelques autres baisers, j'entends une voix étrangère. Une femme. Qui me parle ?

« C'est ta manière de me provoquer et d'engager une compétition de venir te prélasser avec tes conquêtes masculines ? »

Je la regarde intensément, un sourire sur le visage, pendant que d'autres mains me touchent encore. Je me cale au fond du canapé, un bras de chaque côté dans le dos de mes hommes. Elle est grande, immense même, perchée sur ses hauts talon. Mais elle est magnifique, maquillée sobrement, une coiffure digne d'un lionne, et des vêtements légers. La parfaite panoplie de la dominante par excellence. J'adore. Je me racle la gorge avant d’acquiescer.

« Je ne savais pas que c’était un territoire gardé. Mais à ce que je vois, tu n'es pas tellement en reste. »

Je jette un coup d’œil derrière elle, à ses conquêtes restées un peu stoïques, se demandant certainement ce qu'elle fait. Puis je repose mon regard sur elle, et finalement fais un geste de la main pour faire cesser les caresses qui viennent de tout les côtés. Exécution, c'est parfait. Je prends un des nombreux verres sur la table, et l'amène à mes lèvres. Je savais qu'en envoyant le plus costaud des trois, il en ramènerait beaucoup plus que simplement quatre. Tout le monde sait que dans cette pièce, on a vite soif, et qu'il faut donc prévoir une grande quantité de boisson.

« Aurais-tu peur de moi ? Prends un verre, je t'en prie. »

Je bois une nouvelle fois dans le verre rempli de ce qui semble être un alcool fort, et le repose face à moi. Je croise les mains devant moi, pose mes coudes sur mes genoux, et lève la tête en direction de la tigresse que j'ai sous les yeux, un sourire peint sur le visage. J'aime bien cette esprit de compétition, ça rajoute de l'adrénaline au grand taux d'hormones déjà présent dans cette salle. Un main se pose dans mon dos, mais je ne bouge pas. Je me contente de tourner la tête pour voir que c'est le dernier arriver, le petit jeune en haut résille. Je lui souris, et repose mes yeux sur la jeune femme devant moi. Tant qu'il se contente de me toucher le dos, ça me va. Je n'aime pas être déranger pendant une conversation. Surtout quand elle s'avère intéressante.

© Lady

_________________

Ruben Zakary
Arrêtes de sourire ! Avec ton sourire là, qui pue l’échec ! Mais au fond tu as raison. C'est tellement plus facile de sourire plutôt que d'être heureux ! Fauve ≠ Blizzard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t531-ruben-my-father-helped-me-to-detest-the-mature-men http://loveislove.forumactif.com/t591-rubary http://loveislove.forumactif.com/t592-rubary http://loveislove.forumactif.com/t593-rubary
avatar

Kaylian Rosebury
BOOMBOX_GODDESS

↳ ÂGE : 30 ans, l'infini devant les yeux.
↳ CÔTÉ COEUR : Libre, et refuse de s'engager. Une peur? Qu'importe. Elle ne veut que du sexe, encore du sexe et toujours du sexe.
↳ ORIENTATION : Homosexuelle c'est certain, et elle ne s'en cache pas... au contraire.
↳ OCCUPATION : Gérante autoritaire et implacable du bar lesbien Boom Box depuis peu.
↳ QUARTIER : Queen's Quarter #237, dans un loft cosy et mordern
↳ RP EN COURS :

Lenny 2RubenAvary

___________________________

RP(s) terminé(s):

Lenny


Be careful, I'm a tiger.

↳ INSCRIT LE : 18/11/2016
↳ CLICS : 106 ↳ POINTS : 165
↳ PSEUDO : Charly
↳ AVATAR : Megan Fox

MessageSujet: Re: Let's go hunting together   Dim 15 Jan - 12:47


   

   
Let's go hunting together


Ruben et Kaylian


   

L'homme répondant au nom de Ruben me sourit en gardant son regard de charmeur planté dans le mien. Des mains baladeuses font le tour de son thorax sans pour autant attirer son attention qui semble être entièrement pour moi. Il s'installe alors le dos contre le dossier du sofa et passe ses bras derrière la nuque de ses « invités » avec toute l'assurance du monde.

- Je ne savais pas que c’était un territoire gardé. Mais à ce que je vois, tu n'es pas tellement en reste.

Et non, je ne suis jamais en reste, merci. Son petit air de mec fier me transperce d'évidence tant ce type me fait penser à moi avec ses proies fraîches autour de lui et sa moue dévastatrice. Je n'ai aucune envie de me montrer faible, encore moins devant un homme. Mais ce type, dès que j'ai aperçu son profil sur #LoveIsLove, j'ai de suite été intriguée... la façon dont il a renseigné sa fiche personnelle à la « je-m'en-foutiste », juste avide de soirées torrides et de nouveaux petits culs à ramener chez soi m'a interpellé. Et pour cause, ce type a flanqué son nombre de conquêtes en gros sur son profil... bâtard. Il lève alors la main, ses « disciples » comprennent qu'ils doivent cesser leurs caresses. Mmh intéressant. Il poursuit en attrapant un verre plein posé sur la table basse pour le porter à ses lèvres.

- Aurais-tu peur de moi ? Prends un verre, je t'en prie.
- Non, la vérité étant que ton petit jeu fait concurrence à ma réputation. C'est toi le tombeur de Belfast ? Et une vodka, ça sera parfaitement épicé pour ce soir.

J'adore sa façon de me répondre. Véritable putain de démon. Je pense que l'on va crée un nouveau jeu, et ça m'excite. Qui sera le plus démoniaque ? Il boit une nouvelle gorgé d'alcool avant de poser son verre sur la table. Il m'en désigne alors un autre parmi la dizaine exposé sur le plateau. J'attrape le verre qu'il me propose. Mh il est charmeur, et déterminé.  Je lui adresse un clin d’œil compétitif et retourne sur mon sofa sans regarder derrière moi. Les filles m'attendent impatiemment, et je m'empresse de déverser le contenu de ma nouvelle acquisition alcoolisée dans la gorge de ma poupée. Celle-ci esquisse par un large sourire, elle me fait fondre... tellement... je suis obligée de me jeter sur ses lèvres à la recherche de la dernière goutte d'alcool. Le partage. Le mec d'en face semble aussi occupé que moi.

J’aperçois alors entrer dans la salle privée un jeune homme... un petit morceau de pain au lait d'à peine vingt ans, pas plus... Ok. J'ai trouvé mon idée pour ce soir. Je me délie des bras de mes gazelles un instant pour me tourner vers mon rival masculin. Voyons voir ce qu'il sait faire.

- Eh dis-moi « Rubary », t'as déjà goûté la peau sucré d'un jeune homme fraîchement sorti du cocon de sa mère ? Je crois que celui-là a besoin de tes services... sauf si t'es un peu rincé bien sur.

Je lui adresse un clin d'oeil en désignant de la tête le garçon. L'alcool parle un peu pour moi mais on s'en fout, tant que je m'amuse !

   
Code by Sleepy


Merci!:
 

_________________

I was born this way

       

!

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveislove.forumactif.com/t444-you-should-know-my-name-repeat-after-me-goddess-kaylian-rosebury http://loveislove.forumactif.com/t491-boombox_goddess#5801 http://loveislove.forumactif.com/t489-boombox_goddess http://loveislove.forumactif.com/t577-boombox_goddess

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's go hunting together   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's go hunting together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (2.2) ❝ I'm going hunting, I'm the hunter, I'll bring back the goods ... ❞ ♆ Severus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#loveislove :: 
WELCOME TO BELFAST
 :: cathedral quarter :: taboo
-